K

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z-& - Nombres -

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

Contacter le Webmaster

 

Accueil du site : Pourquoi ce site ?

 

Kabbale - Kadoch - Kairos - Kali-Yuga - KalokagathiaKalymma - Kalyptô - Kanak - Kant - Kardia - Karma - Kata - Katalavann - Kataleptikai - Kei/Ki - Kemia - Kenrt um - Kéther - Khanéqah - Khidhr - Khièn - Kirtimukha - Khoms - Kipa - Knossos - Koinon - Kohen-Tsedeq - Korbane - Krishnaïsme - Kshatriya - Kshêtra - Kundalinî - Kyrie - Kyrie eleison -

 

K : " En Sanskrit, Kha, Cavité. " - Peut-être un rapport ? - Ndlr -

Kabbale : " Le mot Cabale (Kabbale) vient du verbe « kibel »  קֽבֵּל  qui veut dire, accuser se plaindre, pleurer, mais à la forme intensive, comme il est employé dans le texte de la Mishna, il signifie « recevoir » dans le sens de recevoir un don. C’est exactement le sens du mot « Tradition », qui vient du latin « tradere », transmettre de main en main. La Cabale c’est la transmission de quelque chose. On ne peut enseigner la Cabale, elle se communique. Celui qui voudrait la transmettre sous la forme de cours ou de leçons prouverait son ignorance. La Cabale est universelle. Il n’y a pas seulement une Cabale juive, toutes Traditions supposent une Cabale. C’est ainsi qu’il existe une Cabale, Pythagoricienne, grecque, latine, chrétienne, musulmanes, Taoïste, Bouddhiste etc., etc. " - Lire la suite dans - Hen\ GAY\- Pl\ de F\ AUG\ sur la Kabbale - Disponible sur demande - Ndlr -

" La Kabbale, (Cabale ) comme Leonard de Vinci, nous rappelle que le Rêve appelle la Vie et que sans Vie, il n'y a plus de Rêve. Je suis sous le Laurier et l'Olivier , mon Rêve est de me caler sur cet Axe où la Paix sert à Conquérir des nouveaux domaines de Soi et où cette Conquête permet de faire Rayonner une véritable Paix Dans et a l'Extérieur du Temple. " . - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.-

" Pour l'Arbre Séfirotique, Voir les différentes Sefirots (séphira au singulier), et la Non-séphira Dath. - ...Selon les recherches sémiologiques de cet auteur (Dominique Aubier), le nom du héros Don Quichotte serait issu de l'expression araméenne « Que-chott » qui signifie « Vérité ». Ses travaux épistémologiques tendent à prouver que l'œuvre de Cervantès serait un ouvrage dont la structure épouse l'édifice Kabbalistique des sefirots " - Don Quichotte prophète d'Israël, ed. Robert Laffont, 1966 (Don Quijote Profeta y cabalista, ed. Obelisco, Barcelone 1987) Dominique Aubier http://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Quichotte -

" L’Arbre de Vie (Etz haHa'yim עץ החיים en hébreu) représente symboliquement, dans la Kabbale, les lois de l'Univers (certains auteurs le rapprochent de l'Arbre de Vie mentionné par la Genèse en 2:9). Sa description est considérée comme celle de la Cosmogonie de la mystique. " -  kabbalistique.http://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_de_Vie_(Kabbale) - Symbolisme de l'Arbre de Noël ? Des ramifications du cerveau ? - Ndlr -

"...la Lettre " G ", initiale de Gehovah, Qui est la Parole Expirante. [...] Gehovah, Ecrit également Jehovah, est l'Ancienne Ecriture phonétique de Yahvé (Yod, Hé, Vav, Hé). Le Iod Initial a été traduit indifféremment au cours des Siècles par les Lettres (I), (J), (G), (Y). Yod est l'Un des Noms de Dieu, Unité du Principe Créateur, selon le Kabbale. "  - Rit. 15°/18° - 2014- p.49 - REAA - Ndlr -

" En tant que Discipline de l’Etre et développement des Facultés Transcendantes, la Kabbale est une des Voies Conduisant le Franc-maçon Vers son Origine Divine, c’est la Voie du Retour de l’Âme Différenciée à la Resplendissante Omnitude du Principe Créateur, du G\A\D\U\. " - Kabbale - Geo\ BOU\ - Ori\ Mon\ - La clef de voûte - 6015 -

" Seule la Réalisation Intime Et Personnelle du Franc-maçon Kabbaliste Lui fera Connaître la Véritable Sensation de l’Unité Universelle, mais aussi Eloquent qu’Il soit, les Explications qu’Il donnera de son Expérience resteront approximatives. " - Kabbale - Geo\ BOU\ - Ori\ Mon\ - La clef de voûte - 6015 -  Nous pouvons aussi écrire (pour kabbaliste) Cabbale (cabbale Chrétienne) ou aussi Tao (chinois) ou souffi (islam) ou toutes autres formes issues de la Tradition Universelle... - Ndlr -

" Deux Etats sont sans cesse en Relation, l’Être, Ani, Et le Non-Être, Aïn. La Kabbale dans ses Développements, Cherche Comment Passer d’Un Etat à l’Autre Et réciproquement en restant toutefois dans l’Equilibre de la Vie Universelle. " - Kabbale - Geo\ BOU\ - Ori\ Mon\ - La clef de voûte - 6015 -

" De ce climat Œcuménique Ressurgirent la Kabbale, le Soufisme Et l’Esotérisme Chrétien. "  - Kabbale - Geo\ BOU\ - Ori\ Mon\ - La clef de voûte - 6015 -

" Pic de la Mirandole a Ecrit « la Kabbale Est la Révélation Véritable Qui Seule Peut Donner la Preuve Réelle du Caractère Divin de la Mission du Christ. ».

[...] " La Shekina Est en effet le Lieu de la Psyché Et comme telle Reliée à la très vieille Symbolique Lunaire, c'Est l'Arbre de Mort Opposé à l'Arbre de Vie. Mais en Même Temps Elle Est l'Epouse du Roi, Et aussi la Mère d'Israël, en fait le Démiurge. Son Union avec le G\A\D\L\U\ Est le Signe de la Rédemption, Et Nous voyons quel Utile Rapprochement pourrait Être fait dans Ce Sens avec le Culte de Marie. Rien en fait ne s'Oppose dans la Religion Chrétienne à la Conception Kabbalistique."  [...]  "Il convient de Préciser, encore Une fois, que l'Arbre Séphirotique tel que la Kabbale le Représente n'Est Apparu qu'au IIe Siècle de notre Ere au sein des Ecoles Rabbiniques. "  - Kabbale - Geo\ BOU\ - Ori\ Mon\ - La clef de voûte - 6015 -

" La Kabbale propose Quatre Niveaux de Lecture d’Un Texte Sacré, Qui sont repris dans l’Acronyme Pardès (en Hébreu, le « Verger ». Le Mot paradis en dérive)

- Pshat : le Niveau Littéral

- Rémèz : le Niveau Éthique

- Drash : le Niveau Philosophique.

- Sod : le Niveau Mystique (Sod Signifie Secret).

A mon Sens, l’Interprétation que Je viens d’Evoquer Est la plus Humaine, la plus Littérale, c’Est le Niveau Pshat, mais Il Est important et Nécessaire de Comprendre ce Niveau pour Prétendre Accéder aux suivants. " - Mat\ GAB\  "Ah Seigneur..." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 2016 -

" Le Sepher ha-Zohar (Livre de la Splendeur), aussi appelé Zohar (זֹהַר), Est l'Œuvre Maîtresse de la Kabbale, rédigée en Araméen. La paternité en Est discutée : il Est Traditionnellement Attribué à Rabbi Shimon bar Yohaï, Tana du IIe Siècle, mais la Recherche Académique considère Aujourd'hui qu'il fut rédigé par Moïse de León ou par son entourage entre 1270 et 1280. Il s'agit d'une Exégèse Esotérique de la Thora ou Pentateuque. " -  https://fr.wikipedia.org/wiki/Sefer_HaZohar - "Le livre du Zohar" à téléchargé en PDF - "Introduction au Zohar" à téléchargé en PDF -

" Pour Tous Ceux Qui Un Jour ont Commencé à Pénétrer dans ses Arcanes, la Kabbale n'Est pas Une quelconque Branche des Sciences Humaines, c'Est « La Science » par Excellence, la Science de la Vie Et de la Mort, ou plus Exactement de l'Arbre de vie Et de l'Arbre de Mort. "  - Kabbale - Geo\ BOU\ - Ori\ Mon\ - La clef de voûte - 6015 -

Voir - 32 - Quatre Cavaliers de l'Apocalypse - Cardinaux - Alliance - Monachos Noir - Evangéliste - Tétramorphe - Éléments - Salvé Régina - Masloth -

 
 

Kadoch : " Mot hébreu qui signifie " Saint " ou " Consacré "...  - Elie LEMOINE - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - P.85- Editions Traditionnelles -

Kairos : " Pour nous cette faille ou cet écart ressenti, entre « ce que Je Suis » et « Je Suis », entre « ce qui est » et « l’Être qui est » ne sera considéré ni comme une faute ou un Péché, ni comme une illusion, une erreur ou une fausse croyance, mais simplement comme une « occasion », un “ Kairos ” diraient les grecs, d’explorer « l’entre deux » - Jean-Yves LELOUP - "Qui est "Je Suis" ? Où est "Je Suis" ?  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=40

kalokagathia : « Le Beau est la Splendeur du Vrai » disait Platon : affirmation que le génie de la langue grecque a complétée en Forgeant un terme unique, Kalokagathia, qui fait du Bon et du Beau les deux Versants d'un seul Sommet. Au degré ultime de la Synthèse, celle de la Bible, le Vrai et le Bon s'offrent à la Contemplation, leur Vivante Symbiose marque l'Intégrité de l'Etre et fait jaillir la Beauté. «L'Oiseau sur la branche, le Lys dans les champs, le Cerf dans la forêt, le Poisson dans la Mer" les troupes innombrables d'Hommes joyeux proclament avec Allégresse : Dieu est Amour ! http://royaumeinterieur.blogspot.com/2006/09/vision-biblique-de-la-beaut.html -

" La Prière du cœur avec Tipheret : la Beauté. " - J-L\ TAU " La souffrance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ -

Kalymma : " Selon Tresmontant, le mot français révélation est un simple décalque du latin revelatio, qui se rattache au verbe revelo, revelare, lequel signifie : ôter le voile, le velum, découvrir. Ce mot latin revelatio traduit le grec Apokalypsis qui signifie : action de découvrir, et se rattache au verbe apokalyptô qui signifie : découvrir, dévoiler.  En grec, le Kalymma, c’est ce qui sert à couvrir, le voile, l’écorce.  Kalyptô signifie couvrir, envelopper, cacher. Apokalyptô, dans la version grecque de la bibliothèque hébraïque, traduit le verbe hébreu Galah qui signifie aussi : découvrir, dévoiler. " -  Jean-Yves LELOUP -  "Sectes, églises et religions" -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=94 - 

Kalyptô : " Selon Tresmontant, le mot français Révélation est un simple décalque du latin revelatio, qui se rattache au verbe revelo, revelare, lequel signifie : ôter le voile, le velum, découvrir. Ce mot latin revelatio traduit le grec Apokalypsis qui signifie : action de découvrir, et se rattache au verbe apokalyptô qui signifie : découvrir, dévoiler.  En grec, le Kalymma, c’est ce qui sert à couvrir, le voile, l’écorce.  Kalyptô signifie couvrir, envelopper, cacher. Apokalyptô, dans la version grecque de la bibliothèque hébraïque, traduit le verbe hébreu galah qui signifie aussi : découvrir, dévoiler. " - Jean-Yves LELOUP -  "Sectes, églises et religions" -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=94 - 

Kali-Yuga : " La doctrine hindoue enseigne que la durée d'un cycle humain, auquel elle donne le nom de Manvantara, se divise en quatre Âges, qui marquent autant de phases d'un obscurcissement graduel de la spiritualité primordiale; ces sont ces mêmes périodes que les traditions de l'antiquité occidentale, de leur côté, désignaient comme les Âges d'Or, d'Argent, d'Airain et de Fer. Nous sommes présentement dans le quatrième Âge, le Kali-Yuga ou « Âge Sombre », et nous y sommes, dit-on, depuis déjà plus de six mille ans, c'est-à dire depuis une époque bien antérieure à toutes celles qui sont connues de l'histoire « classique ». Depuis lors, les Vérités qui étaient autrefois accessibles à tous les hommes sont devenus de plus en plus cachées et difficiles à atteindre; ceux qui les possèdent sont de moins en moins nombreux, et, si le trésor de la Sagesse « non humaine », antérieure à tous les Âges, ne peut jamais se perdre, il s'enveloppe de Voiles de plus en plus impénétrables, qui le dissimulent aux regards et sous lesquels il est extrêmement difficile de le découvrir. - René GUENON - "La crise du Monde moderne" - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -

Kanak : " Kanak " -  "Kanak" - Extraits du reportage de Julien DONADA - 2013 -  (Voir Khanéqah - Ndlr - ?)

Kant : " Je me Permets encore une Question : en quel Sens Précis prenez-vous le MotMystère ” ? S’Il veut dire pour vous " l'Inexprimable ”, Ce Qui Est d’ailleurs son Acception Primitive et Etymologique, je Puis Parfaitement l’employer aussi de la même  Façon. Par contre, si vous Admettez la Signification Courante " d'Inintelligible ” ou " d'Inconnaissable ”, je suis obligé de la Rejeter, car l’Inintelligible ne Peut être que l’Absurde, c’est-à-dire l’Impossible ou le Pur Néant. Métaphysiquement, il n’y a pas d’Inconnaissable ; il faut laisser cela à Kant (avec son “ Noumène ”) et à Spencer, ou, plus généralement, aux Pseudo-Métaphysiciens et aux Positivistes, Qui, pour une fois, se trouvent d’accord là-dessus. Il est Vrai que c’est bien commode pour eux tous, si chacun peut DécréterInconnaissableTout Ce Qui Lui Est Inconnu, et AppelerMystèreTout Ce Qu'Il ne Comprend pas ! " - René GUENON - "Tout Guenon" P/488 - CORRESPONDANCES – Correspondance avec Noële Maurice-Denis Boulet - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -  

Kardia : " Il est intéressant de noter que, dans la tradition du christianisme orthodoxe transmise jusqu’à nos jours, au moment de l’Epiclèse, on demande au Saint-Esprit « de descendre sur nous et sur ces dons » (le Pain et le Vin) afin qu’ils soient réellement transformés en « Corps et Sang  », « Action et Contemplation » du Christ vivant au milieu de nous. Myriam, d’une certaine façon, a vécu cette Epiclèse : le Saint-Esprit (Pneuma) est venu informer son intelligence et son Cœur (Noùs, Kardia), afin que l’Enseigneur se donne réellement à voir à elle et qu’Il continue ainsi à l’enseigner. » - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  - P.56 - http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 -

Voir - Destinée - Non action -

Karma : " Le Karma, la Réincarnation, et tout le reste appartiennent au monde de rêve. Le rêve se poursuit.." - Wei Wu Wei "La Voie Négative" Ed. "La Différence" 1977. -  

" L'Homme est un mélange de nature et d'aventure. Il s'agit d'accepter sa nature.  Si ma nature est d'être de l'argile plutôt que du marbre, je n'y peux rien. Ce que j'appelle mon Karma, c'est la loi de la cause et de l'effet, mon code génétique, mon héritage, le paquet de mémoires que je suis. L'Ego, le Moi, est constitué de toutes ces mémoires. C'est le terrain, la Matière, la forme... Cette capacité en l’homme d’interpréter, de donner du sens à ce qui lui arrive (ou de ne pas en donner) est ce qui change son destin en Destinée (Dharma). Toute notre Liberté réside dans le fait de passer d’une Vie subie à une Vie choisie. Il s’agit toujours de la même Vie, des mêmes symptômes, de la même Maladie, de la même Souffrance ou du même Bonheur…  Mais si je subis, je n’exerce pas cette capacité qui est en l’homme d’interpréter, d’imaginer, d’Orienter, de donner un sens à ce qui lui arrive… Et je suis alors dans l’identification. Aimer... malgré tout. " - Jean-Yves LELOUP - "Rencontre avec Marie de Solemne" - éditions Dervy, 1995 - La Liberté d'une vie choisie -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=91 -

" De même la Franc-maçonnerie essaie de déterminer qui est Initiatiable en tenant compte de ses Mœurs, de son mode de vie et de ses moyens d’existence. Certaines Infirmités, comme les Trois "B", évoquées plus haut, étaient incompatibles avec l’exercice d’un Métier manuel et la Franc-maçonnerie Spéculative les a conservés comme marque d’une Dysharmonie Spirituelle Exprimée par le Corps , ce qui est très près des “ conditions Karmiques ” évoquées a contrario (au contraire) par le Bouddha. " - " Hans Wolfgang Schumann, Le Bouddha historique, Ed. Sully, p. 198. - (envoi d'un App suite à une discutions en Salle Humide sur la règle des "Trois B"  RL813-6014) -

Réponse RA : Oui c’est ça, à part que dans le REAA tu ne trouveras nulle part quelque chose sur le sujet ! La seule trace que j’ai trouvé c’est dans « Ahiman Razon », qui est notre livre des "Anciens" (par rapport aux "Moderns" Andersoniens (Anglicans).  C’est peut-être encore d'usage, dans une Maçonnerie liée à des Rites plus Religieux, mais pas chez-nous, à ma Connaissance ! Va voir dans le Glossaire « Boiteux, Borgne, Bègue », et l’explication de « Colnot », ainsi que celle de « Matthias ».  C’est à mon sens les seules  explications Esotérique corrects que l’on puisse en donner, ce qui justifie le fait que cela n'existe plus chez nous... ce fut passager, par analogie aux  Opératifs, mais je le répète, l’Opératif manuel n’a  rien à voir avec nous,  sauf le but anagogique. Nous ne descendons pas d’eux ! C’est du bricolage Andersonien… Le reste c’est à mon sens du délire Exotérique. Attention au Bouddhisme, ce n'est pas une Tradition mais une Philosophie.- Echange avec un Frère - Ndlr -

" Trente deux Qualités pour Atteindre la Libération. " - Bouddhisme. - (Le REAA comporte 33 Degrés ! Analogie ? - Ndlr -) -

« En Sanskrit, l'Homme Vert est Relié au motif du Kirtimukha qui est Relié à une Lilà de Shiva et Rahu. Le Kirtimukha se rencontre souvent dans l'Art et l'Iconographie Thangka du Bouddhisme Vajrayāna, dans lequel il Couronne souvent la Roue de l'Existence Karmique. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_vert. -

" Dans Le Figaro du 22 janvier 1951, André Rousseaux intitulait son article « Le dernier jour de René Guénon », rappelant ce que le Philosophe déclara à ses proches en ses derniers moments : « Soyez sans Crainte, je ne vous quitterai pas ; vous ne me verrez plus, mais je serai , et moi, je vous verrai. » En cette déclaration René Guénon rejoignait la Tradition Universelle ; le Judaïsme avec l'Evocation Posthume du Prophète Samuel par la Sorcière d'En-Dor à la demande du Roi Saül (I Samuel, XXVIII, 7), et les nombreuses Condamnations prononcées dans le Pentateuque contre ces Evocations. Le Christianisme démontre que l'Invisible est aussi le Monde des Morts avec Toutes les Apparitions de Jésus à ses Disciples. Et l'Hindouisme nous le précise avec ses Traditions sur les Pitris (Défunts), Âmes Désincarnées en Quête d'une nouvelle Incarnation Karmique. Enfin l'Islam confirme, avec Tout ce qu'en dit le Coran en ses Sourates concernant le Sort Posthume des Fidèles des Diverses Religions : Islamique, Juive, Chrétienne, Sabéenne." - Robert AMBELAIN - "Les arcanes noires de l'Hitlérisme" - P48 - Edition Robert Laffont 1990 -

"...Ce que Vise l'Initiation : Savoir d'où je viens, m'Identifier à la " Volonté du Ciel " et Connaître ma Destinée. Pour les Hindous, c'est le Dharma, Mot Qui Désigne l'"Ordre Total de l'Existence Universelle". Le Karma, c'est à dire l'Action, Devrait Toujours Être Conforme à l'Ordre des Choses Manifestées que Désigne le Mot Rita. " - "Le socle..." Gér∴Amo∴ Ordo Ab Chao N°71 - P70 -

" Beaucoup d'entre Nous sont assaillis par la Dukkha, par la Frustration et la Douleur qu'Apporte la Vie, restant Soumis aux Illusions Créées par la Mâyâ. Mais tout Celà c'Est Avidya, l'Ignorance au-dessus de laquelle il faut s'Élever. Si l'on y Parvient, on se Libérera du Karma Qui Nous Enchaîne. " - J.R. Dos Santos "La formule de Dieu" - Pocket 15482 - Page 482 - imprim.12/2015 -

Voir - 32 - Ouroboros - Dharma -

Kata :  " Indique indique un mouvement du haut vers le bas > Catastrophe, Catapulte. " - Phi\ MAN\ "Le prologue de l'évangile de Jean" Ori\ Mon\ App\ Eco\ 5999 -

Katalavann : "...Comprise : "Kata" indique indique un mouvement du haut vers le bas > Catastrophe, Catapulte."  - Phi\ MAN\ "Le prologue de l'évangile de Jean" Ori\ Mon\ App\ Eco\ 5999 -

kataleptikai : "...C'est une Représentation (Fantasia) Qui est le Point de départ de nos Réactions et de nos Actions. Il s'agit donc de s'exercer à Juger de chaque Représentation d'une manière Qui est Juste et Appropriée afin de n'Admettre que des Valeurs Vraiment Objectives : Kataleptikai Phantasiai." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\

Kei / Ki : " Khièn + Youd, Hé, Shine, Vav, Hé + Aadam + Quoi + Qui "

Kemia : " Al Kemia ou Chimie de Dieu, ou « Chimie avec Dieu » «  Liaison à Dieu ». " (Analogie avec la fameuse "Kemia" servit en apéritif au Maghreb - Ndlr -)

" Les " Noces " débutent à la veille de Pâques au moment où Christian Rose-Croix reçoit une invitation d'une Vierge Ailée, " Vêtue d'une robe Bleue parsemée délicatement d'Etoiles d'Or tel le Ciel " et qui avait des Ailes grandes et belles couvertes d'Yeux - "Ordo Ab Chaos" N°62 "Saint Empire" P.119-6011 " Voir les ailes couvertes d'Yeux de l'aigle bicéphale mythique - Ndlr -  tenant dans sa main une Trompette en Or... Prenant son essor elle sonna de la Trompette ce qui ébranla la Montagne entière au point que Christian Rose-Croix n'entendit pas sa propre Voix pendant un quart d'heure. Il s'agit de la Vierge " Alchimia " qui lui Transmet une invitation aux Noces royales, l'informant que s'il ne s'y est pas préparé, que s'il est trouvé trop léger, les " Noces " lui causeront dommage. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Noces_Chymiques_de_Christian_Rosenkreutz -

Voir   labyrinthe - Ariane - FoiSolve -

kenrt um : " Luther dira de même « faites Demi-tour » (Kenrt um) assurant aussi que l’Evangile de St Jean suffirait à l’exclusion de tous les autres. " - Bru\ BOI\ "La Saint Jean d'hiver" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6012 -

Kéther : " Kéther Est Un Archétype Divin Qui Génère la Création, Binah à Gauche Et Hochmah à Droite, Constituant ainsi Ce que la Cabbale Dénomme la Grande Triade, Symbole Créateur. " - Kabbale - Geo\ BOU\ - Ori\ Mon\ - La clef de voûte - 6015 -

" Daat Représente cette Espérance que Nous avons : que l'Evolution à Un Sens, qu'Elle Conduit à Un Aboutissement. Daat Est l'Intuition, le Sixième Sens Ajouté à nos Cinq Sens Biologiques. Cette Intuition Est le Reflet de Kéther dans Malkuth, Elle Est le Moteur de notre Evolution Vers plus de Conscience. "  - Kabbale - Geo\ BOU\ - Ori\ Mon\ - La clef de voûte - 6015 -

 

 

Kha : " Chaos " En Grec, proprement Ouverture, Abîme. "

" En Sanskrit, Kha, Cavité. "

" Vous mettez tous les jours un nouveau Chaos entre Dieu et vous (Voir Voûs - Ndlr -)", MASS. -

" Dans la Théologie Païenne, Confusion générale des Éléments avant leur Séparation et leur Arrangement pour Former le Monde. " - Dictionnaire le Littré -

Khanéqah : " Maison de Soufi (Iran). " Lettre soufie N°32/ P18 -  (Voir Kanak  - Ndlr - ?)

Voir : Islam - Gnose - Maîtres Parfaits - Soufis - Qobts - Khidhr -

Khâtim : " René Guenon, dans son ouvrage « Chirographie », nous rapporte : « Quant au Nom Allah Lui-même, il est formé par les Doigts, de la façon suivante : l’auriculaire correspond à l’Alif, l’annulaire au premier Lam, le médius et l’index au second Lam, qui est double, et le pouce au He (qui, régulièrement, doit être tracé sous sa Forme « Ouverte ») ; et c’est là la Raison principale de l’usage de la Main comme Symbole, si répandu dans tous les pays Islamiques (une Raison secondaire se référant au Nombre Cinq, d’où le Nom de Khoms donné parfois à cette Main Symbolique). On peut Comprendre par la signification de cette parole du Sifr Seyidna Ayûb (Livre de Job, XXXVII, 7) : « Il a mis un Sceau (Khâtim) dans la Main de Tout Homme, afin que tous puissent Connaître Son Œuvre » ; et nous ajouterons que Ceci n’est pas sans rapport avec le Rôle Essentiel de la Main dans les Rites de Bénédiction et de Consécration. »... « Les Mains Nues signifient que le Compagnon s’est Dépouillé de ses Outils comme le Candidat Apprenti s’est Dépouillé de ses Métaux …» ...« …. Se Dépouiller de ses Outils pour un Compagnon , c’est se Libérer des supports qui ont permis l’Acquisition du Degré de Connaissance qui devrait Correspondre à ce Grade, car cette Connaissance, si elle a été véritablement été Acquise, serait alors Intégrée à l’Être, et pour « pouvoir Accéder à un Degré d’Ordre Supérieur, il conviendrait que cette Connaissance du Compagnon « laisse la Voie Libre à nouveau et par , qu’elle se débarrasse de tout ce qui, Maintenant, est « Devenu Extérieur à l’Être et qui gênerait pour ce Prochain Passage, même si ces Outils ont été « Nécessaires jusqu’alors… ». " - http://www.ledifice.net/6034-4.html -

Khidhr : " Figure énigmatique du Coran et de l’ensemble de la Tradition musulmane, Khizr, appelé Khezr en persan et Khidhr en arabe, a été au Centre de nombreuses Légendes et récits Mystiques et a parfois été assimilé au Prophète Elie, à Saint Georges ou encore à Alexandre le Grand. Son nom est dérivé de la racine " Khdhr " (خضر) faisant référence à la couleur Verte , étant donné qu’il est souvent associé à la nature et que, selon certains récits, la terre devenait verdoyante à son passage... " - http://www.teheran.ir/spip.php?article70 -

Voir : Khanéqah - Islam - Gnose - Maîtres Parfaits - Soufis - Qobts - Khidhr -

Khièn : " Hexagramme de la perfection en soi. Non seulement ce sera un exemple analogique bon à suivre pour l'explication métaphysique des autres hexagrammes ; mais, et surtout, c'est du premier hexagramme que les mages et philosophes chinois ont, dans toutes les branches de la sagesse humaine, tiré leurs principaux et leurs meilleurs enseignements. " - MATGIOI– la voie métaphysique – Chapitre IV -

Voir : Kei + Ki - Jod He Vav He - Aadam - Quoi - Qui -

Kirtimukha : « En Sanskrit, l'Homme Vert est Relié au motif du Kirtimukha qui est Relié à une Lilà de Shiva et Rahu. Le Kirtimukha se rencontre souvent dans l'Art et l'Iconographie Thangka du Bouddhisme Vajrayāna, dans lequel il Couronne souvent la Roue de l'Existence Karmique. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_vert. -

Voir - Ouroboros -

Khmer : " Trois Religions, l'Animisme, le Brahmanisme et le Bouddhisme, se sont mariées Harmonieusement, se sont même renforcés mutuellement, pour aider le Khmer à vivre en Harmonie avec le Cosmos, le Cycle des Saisons, les Forces de la Nature. L'Animisme lui permet d'expliquer et d'organiser sa Vie en ce Bas-monde, Le Bouddhisme l'aide à Espérer en un Monde Futur meilleur, Le Brahmanisme reste le Cadre et le support de certains Rituels. [...] Il convient de noter que le Bouddhisme est la seule Religion qui se soit propagée uniquement par la Prédication et la persuasion, sans avoir à faire usage des armes... Mais il s'agit plus d'une Morale que d'une Religion. Le Bouddha " l'Homme qui a Connu l'Illumination. " est une appellation générique qui recouvre de nombreux Saints Hommes. Mais, en général, ce terme fait référence à Gautama Siddarta Qui serait vers 543 avant Jésus Christ en Inde (époque de Confucius en Chine et cent ans avant Socrate). " - http://vorasith.online.fr/cambodge/rel/religion.htm -

Khoms : " René Guenon, dans son ouvrage « Chirographie », nous rapporte : « Quant au Nom Allah Lui-même, il est formé par les Doigts, de la façon suivante : l’auriculaire correspond à l’Alif, l’annulaire au premier Lam, le médius et l’index au second Lam, qui est double, et le pouce au He (qui, régulièrement, doit être tracé sous sa Forme « Ouverte ») ; et c’est là la Raison principale de l’usage de la Main comme Symbole, si répandu dans tous les pays Islamiques (une Raison secondaire se référant au Nombre Cinq, d’où le Nom de Khoms donné parfois à cette Main Symbolique). On peut Comprendre par la signification de cette parole du Sifr Seyidna Ayûb (Livre de Job, XXXVII, 7) : « Il a mis un Sceau (Khâtim) dans la Main de Tout Homme, afin que tous puissent Connaître Son Œuvre » ; et nous ajouterons que Ceci n’est pas sans rapport avec le Rôle Essentiel de la Main dans les Rites de Bénédiction et de Consécration. »... « Les Mains Nues signifient que le Compagnon s’est Dépouillé de ses Outils comme le Candidat Apprenti s’est Dépouillé de ses Métaux …» ...« …. Se Dépouiller de ses Outils pour un Compagnon , c’est se Libérer des supports qui ont permis l’Acquisition du Degré de Connaissance qui devrait Correspondre à ce Grade, car cette Connaissance, si elle a été véritablement été Acquise, serait alors Intégrée à l’Être, et pour « pouvoir Accéder à un Degré d’Ordre Supérieur, il conviendrait que cette Connaissance du Compagnon « laisse la Voie Libre à nouveau et par , qu’elle se débarrasse de tout ce qui, Maintenant, est « Devenu Extérieur à l’Être et qui gênerait pour ce Prochain Passage, même si ces Outils ont été « Nécessaires jusqu’alors… ». " - http://www.ledifice.net/6034-4.html -

Kipa :" La Kipa Rappelle la Présence de Dieu au Dessus de Nous. " - Un Rabbin -

Voir : Chapeau - Tombe - Toque -

Knossos : " Pour les Minoens, le Labyrinthe était la Maison des " deux Arches ". La première Arche est l'Arche du pouvoir tangible. La deuxième Arche, celle du Pouvoir Sacré. Les deux Doivent être positionnées en Equilibre, pour aborder l'Elévation selon les Spirales Concentriques. Ceci permet à l'Homme de quitter son attachement à ses Instincts primaires. Dixit une guide Crétoise du Palais de" Knossos". Une précision, ma guide a répété deux fois le mot Arche suite à ma demande un peu interloquée par cette Révélation. Après vérification sur nos moyens de Savoir moderne, je n'ai trouvé qu'une référence a une double Hache. Mystère des Mots ....." - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.-

Koinon  : " commun - sanctuaire commun : Koinon monastêrion. "  - A rapprocher de : La condition sine qua non (prononcer comme ciné quoi nonne /si.ne.kwa.non/, mot-à-mot sans quoi non) ou condition sine qua non (la condition nécessaire) nécessaire sinon pas de communauté. - Ndlr - http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_therapeutes__de_l_ideal_contemplatif_des_fils_d_israel_dans_l_egypte_du_ier_siecle.asp -

Kohen-Tsedeq : "...dans l’Histoire des « Rois-Mages », nous voyons Trois Personnages Distincts, qui sont les Trois Chefs de la Hiérarchie Initiatique [...] dans celle de Melki-Tsedeq, nous n’en voyons qu’un seul, mais qui peut Unir en Lui des aspects correspondant aux Trois mêmes Fonctions. C’est ainsi que certains ont distingué Adoni-Tsedeq, le « Seigneur de Justice », qui se dédouble en quelque sorte en Kohen-Tsedeq, le « Prêtre de Justice », et Melki-Tsedeq, le « Roi de Justice » ; ces Trois  aspects peuvent en effet être considéré comme se Rapportant respectivement aux Fonctions du Brahâtmâ, du Mahâtmâ et du Mahânga. " - René GUENON - LE ROI DU MONDE – « Melki-Tsedeq » page 1447 de "Tout Guenon en PDF"- Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -

Korbane : “ Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont Korbane, c’est-à-dire Don réservé à Dieu. - Mc 7, 1-13 -

Krishnaïsme : " L'Absolu peut être approché par deux Voies, l'une Fondée sur « Dieu en Soi », et l’Autre sur « Dieu fait Homme » ; c'est ce qui fait la distinction entre, d'une part l'Abrahamisme, le Mosaïsme, l'Islam, le Platonisme, le Védantisme, et d'autre part le Christianisme, le Ramaïsme, le Krishnaïsme, l'Amidisme, et d'une certaine manière même le Bouddhisme tout court." - Frithjof Schuon -  

"...à cet égard, Krishna et Arjuna Représentent respectivement le « Soi » et le « Moi », la Personnalité et l’Individualité, Qui sont Atma Inconditionné et Jîvâtmâ. L’Enseignement donné par Krishna à Arjuna c’est, à ce point de vue Intérieur, l’Intuition Intellectuel Supra-rationnelle par laquelle le « Soi » se Communique au « Moi », lorsque Celui-ci est « Qualifié » et Préparé de telle Façon que cette Communication puisse s’Etablir Effectivement." - ÉTUDES SUR L’HINDOUISME – Âtmâ-Gîta - René Guenon - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -

" On devra remarquer, car ceci Est de la plus grande Importance pour ce dont il s'agit, que Krishna et Arjuna sont Représentés comme Montés sur Un Même Char ; ce Char Est le « Véhicule » de l'Être envisagé dans son Etat de Manifestation ; et, tandis qu'Arjuna Combat, Krishna Conduit le Char sans Combattre, c'Est-à-dire sans Être Lui-même Engagé dans l'Action. En effet, la Bataille dont il Est Question Symbolise l'Action, d’Une Façon Tout à fait générale, sous Une Forme appropriée à la Nature et à la Fonction des  Kshatriyas, à Qui le Livre Est plus spécialement Destiné ; le Champ de Bataille (Kshêtra) Est le Domaine de l'Action, dans lequel l'Individu développe ses Possibilité ; et cette Action n'affecte aucunement l'Être Principiel, Permanent et Immuable, mais Concerne seulement l'« Âme Vivante » Individuelle (Jîvâtmâ). Les Deux Qui sont Montés sur le Même Char sont donc la Même Chose que les Deux Oiseaux dont il Est parlé dans les Upanishads : « Deux Oiseaux, Compagnons inséparablement Unis Résident sur Un Même Arbre ; l'Un Mange le Fruit de l'Arbre, l'Autre Regarde sans Manger »" - ÉTUDES SUR L’HINDOUISME – Âtmâ-Gîta - René Guenon - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -

Voir - Isme

Kshatriya : "... Comprendre sans difficulté la description symbolique de l'origine des Castes, telle qu'elle se rencontre en de nombreux textes, et tout d'abord dans le Purushasîckta du Rig Vêda :

De Purusha, le Brâhmana fut la bouche,

le Kshatriya les bras,

le Vaishya les hanches ;

le Shûdra naquit sous ses pieds On trouve ici l'énumération des quatre castes dont la distinction est le fondement de l'ordre social, et qui sont d'ailleurs susceptibles de subdivisions secondaires plus ou moins nombreuses :

- les Brâhmanas représentent essentiellement l'autorité spirituelle et intellectuelle ;

- les Kshatriya, le pouvoir administratif, comportant à la fois les attributions judiciaires et militaires, et dont la fonction royale n'est que le degré le plus élevé ;

- les Vaishya, l'ensemble des diverses fonctions économiques au sens le plus étendu de ce mot, comprenant les fonctions agricoles, industrielles, commerciales et financières ;

- Quant aux Shûdra, ils accomplissent tous les travaux nécessaires pour assurer la subsistance purement matérielle de la collectivité.- René GUENON - "Introduction générale à l'étude des Doctrines Hindoues" -"Castes" - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -

" L’opposition des deux pouvoirs Spirituel et Temporel, sous une forme ou sous une autre, se rencontre à peu près chez tous les peuples, ce qui n’a rien de surprenant, puisqu’elle correspond à une loi générale de l’histoire humaine, se rattachant d’ailleurs à tous l’ensemble de ces « lois cycliques » auxquelles, dans presque tous nos ouvrages, nous avons fait de fréquentes allusions…Nous retiendrons surtout, pour le moment, deux exemples historiques, pris l’un en Orient et l’autre en Occident : dans l’Inde, l’antagonisme dont il s’agit se rencontre sous la forme de la rivalité des Brâhmanes et des Kshatriyas, dont nous aurons à retracer quelques épisodes ; dans l’Europe du moyen âge, elle apparaît surtout comme ce qu’on a appelé la querelle du Sacerdoce et de l’Empire, bien qu’elle ait eu aussi alors d’autres aspects plus particuliers. […] Le nom de la Caste des Kshatriyas est dérivé de Kshatra, qui signifie « Force » […] Ce qui demande aussi à être expliqué, et même un peu plus longuement, ce sont les expressions, que nous avons employées tout à l’heure, de Pouvoir Sacerdotal et de Pouvoir Royal ; que faut-il entendre ici exactement par Sacerdoce et par Royauté ?  Pour commencer par cette dernière, nous dirons que la fonction Royale comprend tout ce qui, dans l’ordre social, constitue le « gouvernement » proprement dit, et cela quand bien même ce gouvernement n’aurait pas la forme monarchique ; cette fonction, en effet, est celle qui appartient en propre à toute la Caste des Kshatriyas, et le Roi n’est que le premier parmi ceux-ci.  La fonction dont il s’agit est double en quelque sorte : administrative et judiciaire d’une part, militaire de l’autre, car elle doit assurer le maintien de l’ordre à la fois au dedans, comme fonction régulatrice et équilibrante, et au dehors, comme fonction protectrice de l’organisation sociale ; ces deux éléments constitutifs du Pouvoir Royal sont, dans diverses Traditions, symbolisés respectivement par la Balance et l’Epée. On voit par là que le Pouvoir Royal est bien réellement synonyme de Pouvoir Temporel, même en prenant ce dernier dans toute l’extension dont il est susceptible ; mais l’idée beaucoup plus restreinte que l’Occident moderne se fait de la Royauté peut empêcher que cette équivalence apparaisse immédiatement, et c’est pourquoi il était nécessaire de formuler dès maintenant cette définition, qui ne devra jamais être perdue de vue par la suite. " - René GUENON - "Autorité spirituelle et pouvoir temporel" - "Pouvoir temporel et pouvoir spirituel" - Edition Trédaniel, - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF - 

" On devra remarquer, car ceci Est de la plus grande Importance pour ce dont il s'agit, que Krishna et Arjuna sont Représentés comme Montés sur Un Même Char ; ce Char Est le « Véhicule » de l'Être envisagé dans son Etat de Manifestation ; et, tandis qu'Arjuna Combat, Krishna Conduit le Char sans Combattre, c'Est-à-dire sans Être Lui-même Engagé dans l'Action. En effet, la Bataille dont il Est Question Symbolise l'Action, d’Une Façon Tout à fait générale, sous Une Forme appropriée à la Nature et à la Fonction des  Kshatriyas, à Qui le Livre Est plus spécialement Destiné ; le Champ de Bataille (Kshêtra) Est le Domaine de l'Action, dans lequel l'Individu développe ses Possibilité ; et cette Action n'affecte aucunement l'Être Principiel, Permanent et Immuable, mais Concerne seulement l'« Âme Vivante » Individuelle (Jîvâtmâ). Les Deux Qui sont Montés sur le Même Char sont donc la Même Chose que les Deux Oiseaux dont il Est parlé dans les Upanishads : « Deux Oiseaux, Compagnons inséparablement Unis Résident sur Un Même Arbre ; l'Un Mange le Fruit de l'Arbre, l'Autre Regarde sans Manger » " - ÉTUDES SUR L’HINDOUISME – Âtmâ-Gîta - René Guenon - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -

" En Echange de la Garantie que donne à leur Puissance l’Autorité Spirituelle, les Kshatriyas Doivent, à l’Aide de la Force dont ils Disposent, Assurer aux Brahmanes le moyen d’Accomplir en Paix, à l’Abri du Trouble Et de l’Agitation, leur Propre Fonction de Connaissance Et d’Enseignement ; c’Est Ce que le Symbolisme Hindou Représente sous la Figure de Skanda, le Seigneur de la Guerre, protégeant la Méditation de Ganêsha, le Seigneur de la Connaissance . Il y a Lieu de noter que la Même Chose était Enseignée, Même Extérieurement, au Moyen-âge Occidental ; en effet, Saint Thomas d'Aquin déclare expressément que Toutes les Fonctions Humaines sont Subordonnés à la Contemplation comme à Une Fin Supérieure, « de sorte que, à les considérer comme Il faut, Toutes semblent au Service de Ceux Qui Contemplent la Vérité», Et que le Gouvernement Tout entier de la Vie Civile a, au fond, pour Véritable Raison d’Etre d’Assurer la Paix Nécessaire à cette Contemplation. " - René Guenon - AUTORITE SPIRITUELLE ET POUVOIR TEMPOREL – Dépendance de la royauté à l’égard du sacerdoce - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -

Voir  - Révolte -

Kshêtra : " On devra remarquer, car ceci Est de la plus grande Importance pour ce dont il s'agit, que Krishna et Arjuna sont Représentés comme Montés sur Un Même Char ; ce Char Est le « Véhicule » de l'Être envisagé dans son Etat de Manifestation ; et, tandis qu'Arjuna Combat, Krishna Conduit le Char sans Combattre, c'Est-à-dire sans Être Lui-même Engagé dans l'Action. En effet, la Bataille dont il Est Question Symbolise l'Action, d’Une Façon Tout à fait générale, sous Une Forme appropriée à la Nature et à la Fonction des  Kshatriyas, à Qui le Livre Est plus spécialement Destiné ; le Champ de Bataille (Kshêtra) Est le Domaine de l'Action, dans lequel l'Individu développe ses Possibilité ; et cette Action n'affecte aucunement l'Être Principiel, Permanent et Immuable, mais Concerne seulement l'« Âme Vivante » Individuelle (Jîvâtmâ). Les Deux Qui sont Montés sur le Même Char sont donc la Même Chose que les Deux Oiseaux dont il Est parlé dans les Upanishads : « Deux Oiseaux, Compagnons inséparablement Unis Résident sur Un Même Arbre ; l'Un Mange le Fruit de l'Arbre, l'Autre Regarde sans Manger » " - ÉTUDES SUR L’HINDOUISME – Âtmâ-Gîta - René Guenon - Télécharger : Tout Guénon et son tutoriel en PDF  - Articles et Comptes rendus en PDF -  La vie simple de René Guénon par Paul Chacornac en PDF -

Kundalinî : -Shakti : - " Le jour viendra où le sens du moi retombera avec le souffle et en même temps se manifestera un autre moi-moi, lumineux et infini, continu et ininterrompu. C'est le But. On le désigne de divers noms : Dieu, le Soi, Kundalinî-shakti, Conscience, Yoga, Bhakti, Jnâna, etc. - RAMANA Maharshi L’Enseignement de… - Albin MICHEL Spiritualités Vivantes N° 58 (P.150) - 

Kyrie : " Seigneur en Grec. ".

Voir - Enseigneur -

Kyrie eleison : " Kyrie eleison, kyrie eleison..." Cela ne plaisait pas trop au jeune philosophe. Lors de certaines messes de mariage ou d'enterrement il avait déjà entendu cela, on traduisait en français par " Seigneur prends pitié ". Le moine Séraphin se mit à sourire : " Oui, c'est une des significations de cette invocation, mais il y en a bien d'autres. Cela veut dire aussi " Seigneur, envoie ton Esprit...! Que ta tendresse soit sur moi et sur tous, que ton Nom soit béni, etc..., mais ne cherche pas trop à te saisir du sens de cette invocation, elle se révèlera d'elle-même à toi. " - Jean-Yves LELOUP - "Ecrits sur l'hésychasme" http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=65" -