Nombres

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z-& - Nombres-

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

Contacter le Webmaster

 

Accueil du site : Pourquoi ce site ?

 

- 0 - 1 - 2 - 34 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - -18 - - 32 - 33 - 48 - 50 - - 216 -

 

 "0" :  "Symbole du Néant, du Vide Absolu, du non manifesté, du Chaos, duquel tout est sorti. C'est l'œuf originel fermé. Signifie l'être indéterminé, ou encore le Non-Être. Symbolise les idées latentes ou potentielles, non encore manifestées mais qui existent de façon virtuelle, n'attendant qu'une intervention divine pour sortir du néant et surgir dans la création. Représente l'origine de toute chose et en même temps la limite à atteindre, le point de départ et le point d'arrivée d'un cycle - illustrant l'identité paradoxale du non-être et de la plénitude de l'être, selon Abellio. Ce perpétuel va-et-vient génère des vibrations - pouvant représenter le Chant du Verbe - qui font surgir la Création. Nombre parfait, exprimant le tout, donc l'univers, selon la Basse Mésopotamie. Signe numérique sans valeur par lui-même, mais tenant la place des valeurs absentes dans les nombres. Uniquement par sa position, il confère à d'autres de la valeur, le zéro multipliant par 10 les nombres placés à sa gauche. Il symbolise ainsi la personne qui n'a de valeur que par délégation. Le zéro indique le plan des réalisations. De par sa forme de notation qui est circulaire, le zéro est considéré comme un symbole d'unité et aussi d'éternité. Symbole du commencement. Le zéro n'est jamais utilisé dans la Bible. - En Égypte, aucun hiéroglyphe ne lui correspond. - Chez les mayas, le zéro est représenté par la spirale, l'infini ouvert par l'infini fermé. - Selon certaines croyances superstitieuses, pour conjurer l'inflammation d'intestin, on suggère d'inscrire trois zéros sur le ventre de la personne avec une "pierre bleue". Les équations mathématiques à un ou plusieurs inconnus sont résolues en les égalant à zéro. Les mathématiques transcendantes démontrent que zéro multiplié par l'infini donne l'unité. L'Arcane majeur du Tarot nommé Mat n'a pas de chiffre. On lui attribue souvent la vingt-deuxième place, mais il pourrait être le zéro."  - http://membre.oricom.ca/sdesr/nbprop.htm -

 "1" : "Symbole de l'essence, il représente le chiffre du Dieu-Père, au sein de la Trinité, dans la symbolique chrétienne. Il est aussi le symbole de la parfaite Unité de la Sainte Trinité. Symbole de l'Unique, de l'Universel et du Transcendant, du principe premier et du pouvoir Créateur. Le 1 est à l'origine de tout. Il n'admet ni division, ni pluralité, ni discorde. Selon Agrippa, "le nombre 1 se rapporte au Dieu suprême, lequel étant un et innombrable, crée cependant les choses nombrables et les contient en soi". Saint Augustin affirme de même, disant que l'Unité se rapporte "au Dieu suprême, Principe de toutes choses". Symbole du Tout exprimé dans son unité, constituant la base, la perfection. Symbole de l'homme debout : seul être vivant jouissant de cette faculté. Exprime la notion de chef, le premier dans une hiérarchie d'autorité ou de puissance. Chiffre du Maître de la Parole et de la Parole elle-même, pour les Bambaras. L'unité est le point de départ, le commencement, le symbole de l'origine absolue et de l'aboutissement. Le 1 est donc le précurseur, le pionnier, l'initiateur, l'inédit, l'original, le neuf, le germe et en même temps la racine, la naissance de tout ce qui vit. C'est la spontanéité immanente. Selon Edgar Cayce « le 1 c'est le commencement... Avant le 1 il n'y a rien. Après le 1 il n'y a rien, tout est en 1 - comme il n'y a qu'un Dieu, il n'y a qu'un Fils, qu'un Esprit. Le 1 est alors l'essence de toute force, de toutes formes d'énergie. Toutes activités émanent du 1.» Symbolisé mathématiquement par le point. L'homme est composé d'une seule âme, selon le christianisme. Âge de l'Enfant Jésus lors de la visite des trois rois mages, et de la fuite en Égypte de la Sainte Famille, selon les visions de Maria Valtorta. L'unité primitive, celle de l'androgyne ou de l'Adam homme-et-femme, sera reconstituée à la fin des temps. "Beaucoup de premiers se feront derniers et ils seront Un" dit l'évangile de Thomas. Selon Pascal, "tout l'univers est contenu dans l'Unité". Les anciens alchimistes grecs disaient pour leur part que "l'Univers est Un". Malebranche dit "qu'il n'y a rien de grand par soi-même et sans rapport à autre chose, sinon l'Infini et l'Unité". Selon Etchegoyen, les propriétés de l'Unité sont: l'infini absolu, l'égalité, l'éternité, l'immutabilité et l'universalité. Par ces propriétés, l'Unité s'oppose à la pluralité qui possède les attributs inverses. Héraclite disait que "de la multiplicité des choses provient l'Un, et de l'Un la multiplicité". En hébreu, le mot qui signifie l'Unité se traduit par "pointe, sommet, division empêchée". Ce nombre s'écrit au moyen de la lettre Aleph, représentant "un homme élevant une main vers le ciel, abaissant l'autre vers la terre, réalisant l'unité dans l'univers", selon Charrot. Jéhovah est un, dit la Kabbale, et son nom est un. Saint Athanase affirme de même disant que "le Dieu des Chrétiens est le Dieu-Un". Le hiéroglyphe du soleil est un point à l'intérieur du cercle, et H.P. Blavatsky voit dans la racine étymologique du mot soleil l'expression de l'Unité - Deus solus. Le 1 est le seul chiffre qui s'écrit de la même façon dans toutes les langues, et porte le symbole du trait. Le 1 est le nombre atomique de l'hydrogène, l'élément le plus répandu de l'univers, l'un des constituants de l'eau, source de toute vie. Dans les mathématiques, zéro multiplié par l'infini égale 1. Anniversaire de mariage: noces de papier. Le chiffre 1 s'écrit en hébreu aleph, heth, daleth et sa valeur numérique est treize : 1+8+4=13.  Le nombre 1 est employé 1292 fois dans la Bible. À un seul endroit dans toute la Bible le Saint Esprit est employé à la première personne en Son nom propre. Partout ailleurs il est cité à la troisième personne, c'est-à-dire sur le mode impersonnel. L'exception se trouve dans Actes 13,2: "Or un jour, tandis qu'ils célébraient le culte du Seigneur et jeûnaient, l'Esprit-Saint dit: Mettez-Moi donc à part Barnabé et Saul en vue l'œuvre à laquelle Je les ai appelés". Dans la Bible, 175 nombres sont utilisés qu'une seule fois. Les mots occulte (Sg 14,23), papa et maman (Is 8,4), et celui-qui-est (Sg 13,1) sont employés qu'une seule fois dans la Bible. De même la réponse donnée par Dieu à Moïse qui demandait le nom du Dieu qui l'envoyait vers les fils d'Israël, "Je suis Celui qui suis" (Ex 3,14), n'apparaît plus jamais dans la suite des Écritures. Seul Dieu pouvait dire cette formule car "Il est", le Très-Haut et le Créateur de toutes choses. Il ne l'a dite qu'une seule fois et une fois pour toute, et nul créature ne pourra la redire." - http://membre.oricom.ca/sdesr/nbprop.htm -

« Jésus lui dit : « Judas, c’est par un Baiser que tu livres le Fils de l’Homme ? » - Évangile selon saint Luc 22, 48 -

 "2" : "Chiffre du Dieu-Fils - le Verbe - au sein de la Trinité, dans la symbolique chrétienne. Si 1 est l'essence, 2 est l'existence. Symbole de la dualité, de l'opposition, de la séparation, de l'antagonisme. Le 2 est le premier nombre à s'écarter de l'unité, souligne Hugues de Saint Victor, et par cela il symbolise le péché. C'est aussi le premier nombre qui admet la division, ajoute-t-il, et par là il symbolise les choses corruptibles. Symbolise l'amour, la charité, puisque qu'il y a nécessairement dualité entre celui qui donne et celui qui reçoit. Symbole de la sexualité puisque le 2 représente aussi la division de l'unité en masculin et féminin. Le principe de la dualité peut se représenter sous forme de couple ou de paire, et impliquerait l'idée de rapports directs et réciproques de relations complémentaires simples. Selon Eckarthausen, "2 est le Nombre par lequel l'un est réuni à l'autre et par quoi seulement toutes les parties du monde font un." Le deuxième terme d'une dualité est souvent considéré comme une négation ou une limitation du premier : le Diable, "Celui qui dit toujours non", et le Mal qu'il personnifie, ont le nombre 2 pour symbole. Selon Claude de Saint Martin, "2 est l'opposition à l'Unité, de sa production ; 2 ne sort de 1 que par violence, car on n'enlève rien à 1 ; c'est faire passer l'entier à la qualité de moitié ; c'est l'origine du mal ". Madrolle dit que 2 est un nombre faux, laid, faible, stérile et malheureux. Le péché originel, rappelons-le, a consisté à dérober à l'arbre du jardin d'Éden - symbole de l'unité - le fruit de la connaissance du bien et du mal - symbole du dualisme. Nombre favorable en tant que symbole de la facilité. Représente l'homme parce qu'il existe toujours en lui une dualité, une division intérieure, conséquence du péché. Le 2, qui définit la ligne après le point, représente l'entrée dans le temps après l'unité indivisible et incorruptible. Les deux grandes divisions de la Bible: l'Ancien et le Nouveau Testament. Par groupe de deux Jésus-Christ envoya ses apôtres prêcher l'évangile. (Mc 6,7) Les deux tourterelles et les deux colombes de la purification. (Lc 2,24) Les deux témoins de l'Apocalypse. (Ap 11,3-4) Les deux poissons de la multiplication des pains. (Mt 14,19) Les deux glaives de Pierre. (Lc 22,38) Les deux larrons. (Mt 27,38) Les deux sortes de baptême: d'eau et d'esprit. (Jn 3,5) Les deux anges du tombeau. (Jn 20,12) Les deux anges de l'Ascension. (Act 1,10) Les deux fils d'Abraham. (Ga 4,22) Les deux pièces d'argent données par la veuve. (Mc 12,42) Les deux nummes que l'hôtelier reçoit pour soigner le malade maltraité sur le chemin de Jéricho. (Lc 10,35) Les deux trompettes d'argent que Dieu demanda à Moïse de forger. (Nb 10,1) Les deux oliviers situés de part et d'autre du lampadaire tout en or, de la vision de Zacharie. (Za 4,3) Les deux mariages de Jacob. (Gn 29,15-30) Les deux tables de pierres sur lesquelles étaient inscrits les dix commandements de Dieu donnés à Moïse sur le mont Sinaï. (Ex 31,18) Les deux chérubins de l'arche. (Ex 25,18) Les deux boucs expiatoires. Les deux fils de Rébecca. (Gn 25,23-24) Les deux royaumes de Juda et d'Israël. (1 R 12,19) Les deux veaux d'or de Jéroboam. (1 R 12,28) Les deux anges d'Héliodore. (2 M 3,26) Les deux colonnes se dressant devant le Vestibule du Temple de Salomon: Yakîn et Boaz. (1 R 7,15-22) Par deux fois dans sa vie la Sainte Vierge fut profondément troublée en elle-même: lorsque au temple le grand prêtre voulu la donner en mariage et lors de l'Annonciation. Les deux Fils Jumeaux - Rayon d'Or et d'Argent - issus de Dieu qui manifestent le Verbe. "Au temps où vous étiez Un, vous avez fait le deux" dit l'évangile de Thomas. L'âme est rattachée au corps par deux cordons d'argent : l'un derrière la tête relié au centre de la pensée du cerveau, et l'autre relié au corps astral près du plexus solaire. Les deux serpents du caducée d'Hermès, lovés autour d'un bâton d'or, se regardant de part et d'autre du bâton dans la partie supérieure. Dans l'homme, le mécanisme de la pensée s'opère par dichotomie. L'homme ne peut saisir aucune idée en soi d'une manière absolue, mais il saisit le rapport entre deux idées. "Il faut que l'Intelligence, quand elle pense, soit double", dit Plotin. "Toute notion n'est claire et parfaite, dit Lacuria, que lorsqu'elle se complique de deux termes opposés. (...) Toute idée a sa négation par laquelle elle est claire et distincte". Le nombre 2 est le premier nombre pluriel et tout pluriel est un rapport de N/1. Il existe ainsi une relation entre une réalité quelconque N et la notion abstraite d'une singularité 1. Selon la Kabbale, tout ce qui existe, tout ce qui a été formé par l'Ancien, subsiste par un mâle et par une femelle. Chez les Juifs, le nombre 2 est désigné par un mot qui, selon Fabre d'Olivet, signifie étymologiquement : "produit d'une durée relative, mutation, transition, diversité, variation". La clef de toute dualité consiste dans l'antithèse. Seul le néant échapperait à cette loi. En hébreu, le nombre 2 est représenté par la lettre Beth, qui signifie un rayon de lumière sur deux horizons, ou la maison de Dieu et de l'homme entre les deux colonnes du temple de la nature. D'après la Kabbale, Dieu fit de cette lettre le fondement du monde. Le nombre deux incarne toutes les oppositions : les deux sexes, le jour et la nuit, les deux grands luminaires - le soleil et la lune -, la vie et la mort, l'âme et le corps, la gauche et la droite, les élus et les réprouvés, le pôle nord et le pôle sud, le bien et le mal... Anniversaire de mariage : noces de coton. Le nombre 2 est employé 1065 fois dans la Bible. Dans la Bible, 76 nombres sont utilisés deux fois. Parmi eux, on note les nombres 34, 36, 48, 49, 55, 66, 74, 85, 95, 96, 153 et 360. Le nombre 2 est employé 141 fois dans le Coran. Les mots onde (Sg 5,10 et 10,18) et infini (Si 37,25; Ep 3,10) sont employés deux fois dans la Bible."  - http://membre.oricom.ca/sdesr/nbprop.htm -

"Ethymologie De Pentecoste ; du Grec, le Cinquantième Jour. - Chez les Juifs, Fête Qui se Célébrait le Cinquantième Jour après le Seize du Mois de Nisan, ou après le Second Jour de Pâques, et dans laquelle les Juifs Offraient à Dieu les Prémices de leurs Moissons, etc. - Chez les Chrétiens, Fête Qui se Célèbre Cinquante Jours ou, si l'on aime mieux, le Septième Dimanche après Pâques, en Mémoire de la Descente du Saint-Esprit sur les Apôtres. - Prêchez, Patrocinez jusqu'à la Pentecôte, MOL., Éc. des femmes, I, 1 -

" Pour les Pythagoriciens, Cinq était le "nombre nuptial", somme du premier nombre pair ou féminin (Deux) et du premier nombre impair ou masculin (Trois). Tandis que Deux et Trois expriment la nature même de la Terre et du Ciel, Cinq  et Six expriment leur "mesure", ils les envisagent du point de vue de la manifestation et non plus en eux-mêmes. Les doubles de Cinq et Six sont Dix (attribué au Ciel) et Douze (attribué à la Terre). Dans la tradition chinoise, les jours sont comptés par périodes décimales et les mois par périodes duodécimales; or Dix jours sont Dix soleils, et Douze mois sont Douze lunes ; les nombres Dix et Douze sont donc rapportés ainsi respectivement le premier au Soleil, qui est yang et masculin, correspondant au Ciel, au feu et au Sud, et le second à la Lune, qui est yin ou féminine, correspondant à la Terre, à l’eau et au Nord. Le nombre Onze, en tant qu’union de Cinq et Six, est l’union centrale du Ciel et de la Terre. C’est le nombre par lequel se constitue la Voie du Ciel et de la Terre. Cette importance du nombre Six est le point commun aux doctrines traditionnelles les plus diverses. " - René GUENON - "La Grande triade" Chap. VIII. "Nombres célestes et nombres terrestres" -

" L'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : " Un " est central par Essence - " Trois " est l'intercesseur entre " Deux " - " Cinq " est l'intercesseur entre " Quatre " - " Sept " est l'intercesseur entre " Six " - " Neuf " est l'intercesseur entre " Huit " - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe -

" Le Laboratoire et l'Oratoire Deux côtés de la Science d'Hermès : le côté Exotérique : c'est le Livre Ouvert ; le côté Esotérique : c'est le Livre Fermé. Ou si l'on préfère, pour employer un Langage qui ressort plus directement à la Cabale Hermétique : respectivement, le Laboratoire et l'Oratoire. A rapprocher aussi de Lab, labbiale qui à trait aux Lèvres, au-dedans et au dehors de la Bouche. "  

" Pour les Minoens, le Labyrinthe était la Maison des " Deux Arches ". La première Arche est l'Arche du pouvoir tangible. La Deuxième Arche, celle du Pouvoir Sacré. Les DeuxDoivent être positionnées en Equilibre, pour aborder l'Elévation selon les Spirales Concentriques. Ceci permet à l'Homme de quitter son attachement à ses Instincts primaires. Dixit une guide Crétoise du Palais de " Knossos ". Une précision, ma guide a répété deux fois le mot Arche suite à ma demande un peu interloquée par cette Révélation. Après vérification sur nos moyens de Savoir moderne, je n'ai trouvé qu'une référence a une double Hache. Mystère des Mots ....." - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.-

 "3" : "Le plus sacré des nombres. Nombre représentant la Sainte Trinité, il est aussi le chiffre du Saint-Esprit, la troisième personne de la Trinité. Par ailleurs, le chiffre 3 étant associé au triangle de par sa forme géométrique, le Saint-Esprit se voit aussi lié au triangle et avec raison: la voyante Anne-Cathérine Emmerick percevait l'Esprit-Saint comme l'Oeil de Dieu au centre d'un triangle. Nombre de l'homme car celui-ci est composé d'un corps, d'une âme et d'un esprit. Selon le Livre des rites (Li-ji) l'homme, intermédiaire entre le ciel et la terre, correspond également au nombre trois. Symbole du compas. Nombre parfait selon les chinois. Nombre favorable associé à l'accouchement et à la naissance. Nombre sacré de la femme chez les Mayas. Exprime la totalité, sans doute parce qu'il y a trois dimensions au temps: le passé, le présent et l'avenir. Pour les égyptiens, 3 est le nombre du cosmos qui comporte trois éléments: ciel, terre et duat (zone entourant le monde intermédiaire entre la terre et les esprits célestes). Par trois fois dans son dernier discours aux apôtres Jésus prie pour qu'ils soient un comme Lui et le Père sont Un. (Jn 17,11-23) Par trois fois dans les évangiles le Père rend témoignage au Fils: lors de son Baptême au bord du Jourdain (Mt 3,17); sur le Thabor lors de la Transfiguration (Mt 17,5); et au Temple lors de la dernière Pâque, en présence des Gentils venus pour faire la connaissance de Jésus (Jn 12,28). Par trois fois dans les évangiles Jésus ressuscite un mort: la fille de Jaïre (Lc 8,54); le fils de la veuve de Naïm (Lc 7,14); et Lazare (Jn 11,43). Les trois grandes tentations de Jésus au désert. (Lc 4,2). Par trois fois dans les évangiles Jésus annonce sa passion. Joseph et la Vierge Marie perdirent l'Enfant Jésus pendant trois jours, pour enfin le retrouver au Temple. (Lc 2,46). Jésus tomba trois fois lors du portement de sa croix. Les trois témoins de la Transfiguration de Jésus : Pierre, Jean et Jacques. Ce sont ces mêmes apôtres qui furent aussi témoins de son agonie. Les trois années du ministère public de Jésus-Christ. Les trois rois mages qui rendirent visite à Jésus enfant, offrant à la mère les trois présents: de l'or, de l'encens et de la myrrhe. (Mt 2,11). Nombre de personnes qui furent crucifiées sur le calvaire incluant Jésus, symbolisant les trois manières d'accepter la croix. (Jn 19,18). Les trois heures de ténèbres sur toute la terre, de midi à trois heures, lorsque Jésus fut cloué sur la croix. (Mt 27,45). Par trois fois l'apôtre Pierre renie Jésus et par trois fois également il affirme son amour pour Lui. (Lc 22,56-65; Jn 21,15-19). La triple vision de Pierre. (Act 10,16). La Vierge Marie resta trois mois auprès d'Élisabeth pour la naissance de Jean le Baptiste. Les trois témoins terrestres: l'Esprit, l'eau, le sang. (1 Jn 5,8). Les trois vertus théologales: la Foi, l'Espérance et la Charité. Les trois attributs du Christ: Je suis la Voie, la Vérité et la Vie. Les trois personnes qui furent jetées dans la fournaise de feu ardent sous l'ordre du roi Nabuchodonosor: Shadrak, Méshak et Abed Nego. (Dn 3,19). Samson se joue de Dalila trois fois. (Jug 16,15). Sous le règne de David, une famine dura trois ans. (2 S 21,1). Par trois fois, Élie s'étendit sur l'enfant, qu'il ramena à la vie. (1 R 17,21). Trois amis dialoguent avec Job. (Job 2,11). Les trois justes d'Ezéchiel: Noé, Daniel et Job. (Ez 14,14). Les trois villes de refuge. (Dt 19,2). Moïse est caché trois mois après sa naissance. (Ex 2,2). Les trois jours de chemin à faire dans le désert pour les Hébreux. (Ex 3,18 et 15,22) . Les trois pèlerinages annuels à Jérusalem. (Ex 34,23). Les trois jours de jeûne des Juifs de Suse. (Est 4,16). Les trois prières quotidiennes et les trois semaines de deuil de Daniel. (Dn 6,11 et 10,2). L'Ancien Testament rapporte que Yahvé par trois fois avait chargé à des personnes de construire ses trois Temples : Moïse: 13e siècle avant J.C. (Ex 25,8) - Salomon: 975-932 avant J.C. (1 R 5,17) - Ezechiel: 6e siècle avant J.C. (Ez 40) - Les trois jours pendant lesquels Jonas resta dans le ventre du poisson. (Jon 2,1) - Les trois personnages mystérieux qui rendirent visite à Abraham. (Gn 18,2) - Les trois fils de Noé: Sem, Cham et Japhet. (Gn 6,10) - Les trois étages de l'Arche de Noé. (Gn 6,16) - Jésus reçoit le baptême de Jean-Baptiste à 3 heures de l'après-midi, il meurt le 3 avril à 3 heures de l'après-midi - et par 3 fois se répétera alors le séisme qui suivra sa mort -, et ressuscite 3 jours après à 3 heures du matin. Sur l'image du Saint Suaire sur laquelle est représentée la Sainte Face de Jésus, sur son front, on voit apparaître une coulée de sang en forme de "3". Cette marque est le témoignage que la Très sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, ont participé parfaitement au Saint Sacrifice de la Très Sainte Victime. Dire que Dieu est «trois fois saint», c'est dire qu'il possède la plénitude de la sainteté. Les trois principes divins: lumière, chaleur et vie. Selon les visions de Maria Valtorta, Dieu aurait créé à l'origine trois êtres parfaits: Adam, Ève et Marie. Les trois grandes extases de la Vierge Marie au cours de sa vie: au moment de la conception, de la naissance de Jésus et lors de son Assomption, selon les visions de Maria Valtorta. Toujours selon la voyante, la Vierge Marie entra dans un sommeil extatique pendant trois jours avant son Assomption. Les trois statuts de la Vierge Marie auprès de Dieu: Mère, fille et épouse. La Vierge Marie était âgée de trois ans lorsque ses parents l'amenèrent à Jérusalem pour recevoir dans le Temple les bénédictions des prêtres. Le Rosaire de la Vierge Marie correspond à la récitation de trois chapelets. Le voyage de La Sainte Famille en Égypte dura trois ans. Les trois phases d'évolution par lesquelles l'âme passe : la création, la nouvelle création et la perfection, selon les enseignements de Jésus dans les visions de Maria Valtorta. Dans la religion celtique, il est question également des trois cycles de l'âme représentant ses étapes d'évolution: Anouf, cycle matériel ; Abred, cycle d'expiation; et Gwynfid, cycle de félicité. Les trois mondes ou habits du Père: "j'ai", "je suis", "je deviens". Par trois fois le Christ s'incarnera sur la Terre, selon les visions de Maria Valtorta. Selon le livre Document de Damas des écrits de la bibliothèque de Qumrân, trois types de pièges sont tendus par Satan pour attraper Israël : la luxure, la richesse et la profanation du sanctuaire. L'inscription "Jésus le Nazaréen, le roi des Juifs" sur la croix de Jésus aurait été écrite dans trois langues différentes. À l'âge de trois ans, Saint Joseph reçu de Dieu l'usage parfait de la raison, une science infuse, une sublime oraison et des vertus toujours croissantes, selon les visions de Marie d'Agréda. Les trois portiques de la basilique Saint-Pierre, à Rome, qui sont respectivement dédiés aux trois saints : Pierre, Jean, Jacques. Celui de droite - en entrant - dédié à saint Jacques, est surnommé "la porte d'or". La tradition veut que le Pape ouvre solennellement cette porte tous les 25 ans - 1925, 1950, 1975, 2000... Dans les livres "Lettres de Pierre", celui-ci affirme que la Loi admirable de Dieu s'énonce obligatoirement par la chiffre trois. Dans le tome V, page 321, on lit que «partout se dessine la nécessité du nombre "3"; le nombre "3" est le but... la conclusion, que recherche "2".» On lit encore: «Rappelez-vous que la règle de Vie repose sur le nombre "3", et que vous la mutilez en lui faisant une blessure mortelle, quand vous placez - en face l'Un de l'autre - Dieu et vous-même : il est absolument indispensable d'ajouter votre prochain, pour que le problème soit possible à résoudre, car il ne se résout pas sans le triangle amoureux et procréateur.» Dans le Coran, sourate III verset 36, il est écrit: "Zacharie dit : Seigneur, donne-moi un signe comme gage de ta promesse. Voici le signe, répondit l'ange : pendant trois jours tu ne parleras aux hommes que par des signes. Le nombre trois revient souvent dans la mythologie Grec. Ils avaient 3 demeures - ciel, terre, enfers -, 3 grâces - Aglaé, Euphrosine, Thalie -, 3 juges des enfers - Minos, Eaque, Rhadamante -, 3 furies - Alecto, Mégère, Tésiphone -, 3 parques - Clotho, Lechesis, Atropos -, 3 Gorgones - Méduse, Euryale, Sthéno -, 3 têtes du chien Cerbère, etc. Les trois types d'univers : matière, astral - mental ou âme - et esprit. Les trois vertus qui accompagnaient la déesse Vénus : les Jeux, les Grâces et les Ris. Les trois actes de l'existence : la Naissance, la Vie et la Mort. Selon la Kabbale, l'homme serait composé de trois âmes : Nefesh, Rouah et Neshamah. L'univers que la Kabbale appel Aziluth se partage en trois mondes : Asiah, Jezibah et Briah, qui sont parallèles à ces trois divisions de l'homme. Les trois niveaux de compréhension d'un texte sacré: littéraire, symbolique - ou allégorique - et ésotérique. Les trois sons sacrés: le A, le M et le N, et les trois courants sacrés: le courant sacré de la vie, le courant sacré du son et le courant sacré de la lumière. Les trois degrés du sacerdoce druidique: devin, poète et druide. Trois Yasatas sont préposés au jugement des morts chez les Perses Mazdéens: Mithra représentant la lumière, Craosha, la tradition, et Rashnu, la justice. Le paradis de l'Avesta est divisé en trois régions : Humata, région des bonnes pensées, Hukhta, région des bonnes paroles, et Huvarishta, région des bonnes actions. Les trois sexes ésotériques: le masculin, le féminin et l'androgyne. Le mont Sinaï comporte trois sommets, dont le plus haut culmine actuellement avec le monastère Sainte-Catherine. Les trois couleurs primaires (bleu, jaune et rouge) avec lesquelles il est possible d'obtenir toutes les couleurs. Le trois est un nombre triangulaire parce que trois points disposés au hasard forment naturellement un triangle. Les trois clefs de la Musique: sol, fa et ut. Anniversaire de mariage: noces de cuir. Le nombre 3 est employé 523 fois dans la Bible. Dans la Bible, 20 nombres sont utilisés 3 fois. Parmi eux on note les nombres 45, 65, 77, 98, 123, 160, 172, 180, 36000 et 144000. Le nombre 3 est employé 20 fois dans le Coran. Les mots énergie et sexe sont employés 3 fois dans la Bible. Et Jean écrira, de la part du Christ, trois fois dans l'Apocalypse: "Je suis l'alpha et l'oméga". (Ap 1,8; 21,6 et 22,13)" - http://membre.oricom.ca/sdesr/nbprop.htm -

"Si le Vert Est Devenu la Couleur de l’Espérance, c’Est qu’Il Indique que l’Alchimiste Est sur la Bonne Voie, Et qu’Il ne Lui reste qu’à Croiser les Doigts (ou Creuset) pour Aboutir à la Couleur Blanche. [...] Enveloppant, Calmant, rafraîchissant, tonifiant, le Vert Est la Couleur des Apothicaires Et Celle de la Toge des Médecins au Moyen âge. L’Emblème de l’Eternité Et des Renaissances, le Scarabée Egyptien, Signifiait, aussi Quand Il était Vert, la Régénération  Nécessaire pour Naître à la Vie Spirituelle. Les Vêtements Sacerdotaux qu’Endossent les Prêtres Chrétiens entre le Troisième Dimanche après la Pentecôte Et l’Avent sont Tissés en Vert pour Rappeler la Vie de la Grâce par la Résurrection du « Fils »."- Fré\ SOU\ CR+ - "Comment évolue..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6015 -

" Pour les Pythagoriciens, Cinq était le "nombre nuptial", somme du premier nombre pair ou féminin (Deux) et du premier nombre impair ou masculin (Trois). Tandis que Deux et Trois expriment la nature même de la Terre et du Ciel, Cinq  et Six expriment leur "mesure", ils les envisagent du point de vue de la manifestation et non plus en eux-mêmes. Les doubles de Cinq et Six sont Dix (attribué au Ciel) et Douze (attribué à la Terre). Dans la tradition chinoise, les jours sont comptés par périodes décimales et les mois par périodes duodécimales; or Dix jours sont Dix soleils, et Douze mois sont Douze lunes ; les nombres Dix et Douze sont donc rapportés ainsi respectivement le premier au Soleil, qui est yang et masculin, correspondant au Ciel, au feu et au Sud, et le second à la Lune, qui est yin ou féminine, correspondant à la Terre, à l’eau et au Nord. Le nombre Onze, en tant qu’union de Cinq et Six, est l’union centrale du Ciel et de la Terre. C’est le nombre par lequel se constitue la Voie du Ciel et de la Terre. Cette importance du nombre Six est le point commun aux doctrines traditionnelles les plus diverses. " - René GUENON - "La Grande triade" Chap. VIII. "Nombres célestes et nombres terrestres" -

" L'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : " Un " est central par Essence - " Trois " est l'intercesseur entre " Deux " - " Cinq " est l'intercesseur entre " Quatre " - " Sept " est l'intercesseur entre " Six " - " Neuf " est l'intercesseur entre " Huit " - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe -

" C'est de cette époque que remonte également le Rite en Trois Degrés (Apprenti, Compagnon, Maître) ainsi que des gestes Secrets (la Poignée de Main, la " Griffe ", la communication Orale de Noms de Colonnes, etc) en référence à un Passage Biblique de l'Epître de Paul aux Galatiens (Gal 2:9), rappelant l'échange des Poignées de la Main Droite ( " Main de Vérité " ) entre Jacques, Paul de Tarse et Jean. " - http://www.astrosurf.com/luxorion/franc-maconnerie2.htm -

" Ce Paradoxe se Résout ainsi par l'Initiation Royale ou petits Mystères : Dépasser l'Individualité (in-divi : dans le duel), laisser de côté encore la Personnalité (la Persona, le masque social, mondain) pour trouver l'Être en Soi, Atteindre de la sorte le paradis Humain, le Centre. C'est les Trois premiers Degrés de l'Initiation en Maçonnerie ! Puis par l'Initiation Sacerdotale,  ou Grands Mystères, si nous y sommes invités, remonter le long du Fil à plomb jusqu'au paradis Céleste, de , par la Fonction ou Mission Prophétique, refaire le Chemin inverse, pour réintégrer les quelques Etats Multiples de l'Etre précédemment cités, mais en étant Eclairé de l'Intérieur, car l'Être Universel, sera alors définitivement aux Commandes ! " - Entretien avec des Maî\ RL\ 813 les FF Libres Ori\ Bez\ 6017  - Ndlr -

"4" : " Le Nombre Quatre serait le Chiffre Qui Caractérise l’Univers dans sa Totalité. Il Symbolise, la Totalité du Créé et du Révélé. Le Quatre est le premier Carré Deux² et en Même Temps ajouté aux Trois Nombres Qui le précédent  Un+Deux+Trois+Quatre=Dix,  (Il Devient) la Tetraktys Pythagoricienne. Cette Totalité du Créé est en Même Temps la Totalité du Périssable " - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

" L'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : " Un " est central par Essence - " Trois " est l'intercesseur entre " Deux " - " Cinq " est l'intercesseur entre " Quatre " - " Sept " est l'intercesseur entre " Six " - " Neuf " est l'intercesseur entre " Huit " - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe -

"5" : " " Pour les Pythagoriciens, Cinq était le "nombre nuptial", somme du premier nombre pair ou féminin (Deux) et du premier nombre impair ou masculin (Trois). Tandis que Deux et Trois expriment la nature même de la Terre et du Ciel, Cinq  et Six expriment leur "mesure", ils les envisagent du point de vue de la manifestation et non plus en eux-mêmes. Les doubles de Cinq et Six sont Dix (attribué au Ciel) et Douze (attribué à la Terre). Dans la tradition chinoise, les jours sont comptés par périodes décimales et les mois par périodes duodécimales; or Dix jours sont Dix soleils, et Douze mois sont Douze lunes ; les nombres Dix et Douze sont donc rapportés ainsi respectivement le premier au Soleil, qui est yang et masculin, correspondant au Ciel, au feu et au Sud, et le second à la Lune, qui est yin ou féminine, correspondant à la Terre, à l’eau et au Nord. Le nombre Onze, en tant qu’union de Cinq et Six, est l’union centrale du Ciel et de la Terre. C’est le nombre par lequel se constitue la Voie du Ciel et de la Terre. Cette importance du nombre Six est le point commun aux doctrines traditionnelles les plus diverses. " - René GUENON - "La Grande triade" Chap. VIII. "Nombres célestes et nombres terrestres" -

" L'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : " Un " est central par Essence - " Trois " est l'intercesseur entre " Deux " - " Cinq " est l'intercesseur entre " Quatre " - " Sept " est l'intercesseur entre " Six " - " Neuf " est l'intercesseur entre " Huit " - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe -

"6" : " Pour les Pythagoriciens, Cinq était le "nombre nuptial", somme du premier nombre pair ou féminin (Deux) et du premier nombre impair ou masculin (Trois). Tandis que Deux et Trois expriment la nature même de la Terre et du Ciel, Cinq  et Six expriment leur "mesure", ils les envisagent du point de vue de la manifestation et non plus en eux-mêmes. Les doubles de Cinq et Six sont Dix (attribué au Ciel) et Douze (attribué à la Terre). Dans la tradition chinoise, les jours sont comptés par périodes décimales et les mois par périodes duodécimales; or Dix jours sont Dix soleils, et Douze mois sont Douze lunes ; les nombres Dix et Douze sont donc rapportés ainsi respectivement le premier au Soleil, qui est yang et masculin, correspondant au Ciel, au feu et au Sud, et le second à la Lune, qui est yin ou féminine, correspondant à la Terre, à l’eau et au Nord. Le nombre Onze, en tant qu’union de Cinq et Six, est l’union centrale du Ciel et de la Terre. C’est le nombre par lequel se constitue la Voie du Ciel et de la Terre. Cette importance du nombre Six est le point commun aux doctrines traditionnelles les plus diverses. " - René GUENON - "La Grande triade" Chap. VIII. "Nombres célestes et nombres terrestres" -

" L'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : " Un " est central par Essence - " Trois " est l'intercesseur entre " Deux " - " Cinq " est l'intercesseur entre " Quatre " - " Sept " est l'intercesseur entre " Six " - " Neuf " est l'intercesseur entre " Huit " - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe -

" Pythagore pensait " que l'Âme est Immortelle ; ensuite, qu'elle passe dans d'autres espèces Animales ; en outre, qu'à des périodes déterminées ce qui a été Renaît, que Rien n'est absolument nouveau, qu'il faut Reconnaître la même Espèce à tous les Etres qui reçoivent la Vie. (...) À beaucoup de ceux qui l'abordaient il rappelait la vie antérieure que leur Âme avait jadis vécue avant d'être enchaînée à leur Corps actuel. Et lui-même, par des preuves irrécusables, démontrait qu'il Réincarnait Euphorbe, Fils de Panthoos." L'intervalle entre Incarnations serait 216 ans (6 au cube) la réduction donne 9 ! - Ndlr -. Et l'explication vient de la nature de l'Âme : il y a Transmigration de l'Âme parce que, par nature, elle est Immortelle et Mouvante, Pythagore ne fait pas intervenir la Justice Divine, une rétribution de l'Âme, puisque n'importe quelle Âme peut entrer dans n'importe quel Corps. " - Diogène LAËRCE, VIII, 5 -

 "7" : "Ethymologie De Pentecoste ; du Grec, le Cinquantième Jour. - Chez les Juifs, Fête Qui se Célébrait le Cinquantième Jour après le Seize du Mois de Nisan, ou après le Second Jour de Pâques, et dans laquelle les Juifs Offraient à Dieu les Prémices de leurs Moissons, etc. - Chez les Chrétiens, Fête Qui se Célèbre Cinquante Jours ou, si l'on aime mieux, le Septième Dimanche après Pâques, en Mémoire de la Descente du Saint-Esprit sur les Apôtres. - Prêchez, Patrocinez jusqu'à la Pentecôte, MOL., Éc. des femmes, I, 1 -  "Et dès lors à Dix Jors (de l'Ascension) vint li Sainz-Esperit sor les Disciples, pourquoi nos gardons la Feste de la Pentecoste. " - BRUN. LATINI, Trés. p. 145" - Dictionnaire le Littré - 1.0 -

« Ils sont Sept (et non pas la Totalité des Douze, mais Sept les plus Proches...) Sept est un Chiffre Qui Exprime le Caractère particulier, «Transcendant» de ce Moment ! " - Denis Chautard - Prêtre de la Mission de France - http://www.chautard.info/article-homelie-de-ce-dimanche-13-avril-a-la-collegiale-de-vernon-eure-117080006.html -

" L'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : " Un " est central par Essence - " Trois " est l'intercesseur entre " Deux " - " Cinq " est l'intercesseur entre " Quatre " - " Sept " est l'intercesseur entre " Six " - " Neuf " est l'intercesseur entre " Huit " - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe -

" Le Septénaire ainsi esquissé se retrouve jusque dans les Sept Péchés Capitaux, dont la distribution repose sur des données Initiatiques :

1. L'Orgueil, nuisible lorsqu'il Procéde d'une Vanité Frivole, se rattache au Soleil qui Eblouit les Faibles.

2. La Paresse, provient de la Passivité  Lunaire, alanguie en Inertie abusive.

3. L'Avarice, est le Vice des Saturniens, Prévoyants et Prudents à l'Excès.

4. La Gourmandise, se reproche par contre aux Jupitériens, Gens Hospitaliers et généreux qui ne s'oublient pas eux-mêmes.

5. L'Envie Tourmente les Mercuriens agités qui ne sont jamais Satisfaits et ne peuvent s'empêcher d'Ambitionner avec véhémence ce qu'ils ne Possèdent pas.

6. La Luxure, Naît de l'exagération des Qualités de Vénus.

7. La Colère, enfin, est le Défaut de Mars, dont elle Exalte la Violence et les emportements."- http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

 

"8" :  " Quand fut arrivé le Huitième Jour, Celui de la Circoncision, l’Enfant Reçut le Nom de Jésus, le Nom que l’Ange Lui avait Donné avant sa Conception. " - Lc 2, 16-21 -  "Evangile du jour" - http://aelf.org - 01-01-2016 -

" L'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : " Un " est central par Essence - " Trois " est l'intercesseur entre " Deux " - " Cinq " est l'intercesseur entre " Quatre " - " Sept " est l'intercesseur entre " Six " - " Neuf " est l'intercesseur entre " Huit " - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe -

"9" :  " Neuvième Mois de l'Année Arabe, que les Musulmans Consacrent au Jeûne. " - Média Dico -

" L'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : " Un " est central par Essence - " Trois " est l'intercesseur entre " Deux " - " Cinq " est l'intercesseur entre " Quatre " - " Sept " est l'intercesseur entre " Six " - " Neuf " est l'intercesseur entre " Huit " - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe -

" Pythagore pensait " que l'Âme est Immortelle ; ensuite, qu'elle passe dans d'autres espèces Animales ; en outre, qu'à des périodes déterminées ce qui a été Renaît, que Rien n'est absolument nouveau, qu'il faut Reconnaître la même Espèce à tous les Etres qui reçoivent la Vie. (...) À beaucoup de ceux qui l'abordaient il rappelait la vie antérieure que leur Âme avait jadis vécue avant d'être enchaînée à leur Corps actuel. Et lui-même, par des preuves irrécusables, démontrait qu'il Réincarnait Euphorbe, Fils de Panthoos." L'intervalle entre Incarnations serait 216 ans (6 au cube) la réduction donne 9 ! - Ndlr -. Et l'explication vient de la nature de l'Âme : il y a Transmigration de l'Âme parce que, par nature, elle est Immortelle et Mouvante, Pythagore ne fait pas intervenir la Justice Divine, une rétribution de l'Âme, puisque n'importe quelle Âme peut entrer dans n'importe quel Corps. " - Diogène LAËRCE, VIII, 5 -

"10" : " Pour les Pythagoriciens, Cinq était le "nombre nuptial", somme du premier nombre pair ou féminin (Deux) et du premier nombre impair ou masculin (Trois). Tandis que Deux et Trois expriment la nature même de la Terre et du Ciel, Cinq  et Six expriment leur "mesure", ils les envisagent du point de vue de la manifestation et non plus en eux-mêmes. Les doubles de Cinq et Six sont Dix (attribué au Ciel) et Douze (attribué à la Terre). Dans la tradition chinoise, les jours sont comptés par périodes décimales et les mois par périodes duodécimales; or Dix jours sont Dix soleils, et Douze mois sont Douze lunes ; les nombres Dix et Douze sont donc rapportés ainsi respectivement le premier au Soleil, qui est yang et masculin, correspondant au Ciel, au feu et au Sud, et le second à la Lune, qui est yin ou féminine, correspondant à la Terre, à l’eau et au Nord. Le nombre Onze, en tant qu’union de Cinq et Six, est l’union centrale du Ciel et de la Terre. C’est le nombre par lequel se constitue la Voie du Ciel et de la Terre. Cette importance du nombre Six est le point commun aux doctrines traditionnelles les plus diverses. " - René GUENON - "La Grande triade" Chap. VIII. "Nombres célestes et nombres terrestres" -

"11" : " Pour les Pythagoriciens, Cinq était le "nombre nuptial", somme du premier nombre pair ou féminin (Deux) et du premier nombre impair ou masculin (Trois). Tandis que Deux et Trois expriment la nature même de la Terre et du Ciel, Cinq  et Six expriment leur "mesure", ils les envisagent du point de vue de la manifestation et non plus en eux-mêmes. Les doubles de Cinq et Six sont Dix (attribué au Ciel) et Douze (attribué à la Terre). Dans la tradition chinoise, les jours sont comptés par périodes décimales et les mois par périodes duodécimales; or Dix jours sont Dix soleils, et Douze mois sont Douze lunes ; les nombres Dix et Douze sont donc rapportés ainsi respectivement le premier au Soleil, qui est yang et masculin, correspondant au Ciel, au feu et au Sud, et le second à la Lune, qui est yin ou féminine, correspondant à la Terre, à l’eau et au Nord. Le nombre Onze, en tant qu’union de Cinq et Six, est l’union centrale du Ciel et de la Terre. C’est le nombre par lequel se constitue la Voie du Ciel et de la Terre. Cette importance du nombre Six est le point commun aux doctrines traditionnelles les plus diverses. " - René GUENON - "La Grande triade" Chap. VIII. "Nombres célestes et nombres terrestres" -

"12" :

" La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer :

1 L’Aveuglement.

2 Les Constructions Mentales.

3 La Conscience Discriminante.

4 Le Nom et la Forme.

5 Les Six Sphères Sensorielles.

6 Le Contact.

7 La Sensation.

8 La Soif.

9 L’Appropriation.

10 L’Action.

11 La Naissance.

12 La Mort.

Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha. " - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg -

 

" Pour certains auteurs comme André COMTE-SPONVILLE, l’approche du Bonheur passe par l’Analyse de l’Espérance  qui pourrait Résider dans la Sagesse. [...] Dans « Le Porche du Mystère de la deuxième Vertu » Charles Péguy écrit un long monologue de Dieu Consacré à cette « deuxième Vertu », à savoir l'Espérance. La Figure de la petite Espérance y apparaît, entre ses sœurs que sont la Foi et la Charité. Elle semble se laisser conduire mais en Réalité Guide la Foi et la Charité. Seuls les Aveugles ne Voient pas « que c'est elle qui entraîne ses grandes sœurs ». Notons Ici que notre Ordonnancement n’est pas celui de la Religion qui place l’Espérance en deuxième position alors que nous la plaçons après la Foi et la Charité (dans l'ordre d'extinction - Ndlr -). C’est ainsi que nous pouvons montrer avec Force que l’Extinction progressive de ces dernières conduit à appréhender l’importance de l’Espérance dans cette désolation. Si celle-ci s’éteignait à son tour nous rejoindrions les Ténèbres. C’est ainsi que l’Espérance Apparaît comme l’ultime recours. " - Thi\ DAV\ CR+ - SC702 Ori\ Mon\ - 6013 - "Grâce à l'Esp..." -

" Voici la Demeure de Dieu avec les Hommes : elle repose sur Douze Fondations portant les Noms des Douze Apôtres de l'Agneau. Alléluia. Jésus Gravit la Montagne, et Il appela ceux qu'Il voulait. Ils vinrent auprès de Lui, et Il en Institua Douze pour qu'ils soient avec Lui, et pour les envoyer Prêcher avec le Pouvoir de Chasser les Esprits Mauvais. Donc, Il Institua les Douze : Pierre (c'est le Nom qu'Il donna à Simon), Jacques, Fils de Zébédée, et Jean, le Frère de Jacques (Il leur donna le Nom de « Boanerguès », c'est-à-dire : « Fils du Tonnerre »), André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques Fils d'Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, Celui- Même Qui le Livra." - (Mc 3, 13-19) - « Ils sont Sept (et non pas la Totalité des Douze, mais Sept les plus Proches...) Sept est un Chiffre Qui Exprime le Caractère particulier, «Transcendant» de ce Moment !" - Denis Chautard - Prêtre de la Mission de France - http://www.chautard.info/article-homelie-de-ce-dimanche-13-avril-a-la-collegiale-de-vernon-eure-117080006.html -

"Le Talmud Et les Toledoth Jechou rapportent que Jésus Boitait. Il se serait Estropié en essayant de voler. Robert Graves, dans son livre Le Roi Jésus, Suggère l’Hypothèse que cette Tradition serait en fait « Une allusion à Une Cérémonie Secrète du Couronnement sur le Mont Thabor. Jésus y serait Devenu le Nouvel Israël après avoir été Rituellement rendu Boiteux au cours d’Une lutte » . Il Est donc le Successeur de Jacob dans la Nouvelle Alliance. De même qu’Israël eut Douze Fils, Chefs des Douze Tribus, le Christ Choisit Douze Apôtres (les Douze) pour Lui Succéder." Robert Graves, La Déesse blanche, édition du Rocher, Monaco, 1979, p. 388. - http://www.dictionnairedessymboles.fr/article-le-symbolisme-du-boiteux-55789368.html -

« Ils sont Sept (et non pas la Totalité des Douze, mais Sept les plus Proches...) Sept est un Chiffre Qui Exprime le Caractère particulier, «Transcendant» de ce Moment ! " - Denis Chautard - Prêtre de la Mission de France - http://www.chautard.info/article-homelie-de-ce-dimanche-13-avril-a-la-collegiale-de-vernon-eure-117080006.html -

" Pour les Pythagoriciens, Cinq était le "nombre nuptial", somme du premier nombre pair ou féminin (Deux) et du premier nombre impair ou masculin (Trois). Tandis que Deux et Trois expriment la nature même de la Terre et du Ciel, Cinq  et Six expriment leur "mesure", ils les envisagent du point de vue de la manifestation et non plus en eux-mêmes. Les doubles de Cinq et Six sont Dix (attribué au Ciel) et Douze (attribué à la Terre). Dans la tradition chinoise, les jours sont comptés par périodes décimales et les mois par périodes duodécimales; or Dix jours sont Dix soleils, et Douze mois sont Douze lunes ; les nombres Dix et Douze sont donc rapportés ainsi respectivement le premier au Soleil, qui est yang et masculin, correspondant au Ciel, au feu et au Sud, et le second à la Lune, qui est yin ou féminine, correspondant à la Terre, à l’eau et au Nord. Le nombre Onze, en tant qu’union de Cinq et Six, est l’union centrale du Ciel et de la Terre. C’est le nombre par lequel se constitue la Voie du Ciel et de la Terre. Cette importance du nombre Six est le point commun aux doctrines traditionnelles les plus diverses. " - René GUENON - "La Grande triade" Chap. VIII. "Nombres célestes et nombres terrestres" -

 

"13" : "

"14" : "

"15" : "

 "16" : "Pentecôte - Chez les Juifs, Fête Qui se Célébrait le Cinquantième Jour après le Seize du Mois de Nisan, ou après le Second Jour de Pâques, et dans laquelle les Juifs Offraient à Dieu les Prémices de leurs Moissons, etc. " - BRUN. LATINI, Trés. p. 145" - Dictionnaire le Littré - 1.0 - Voir Ascendéré - Ascension - Avent - Résurrection - Bétyle - Qa'aba - Besil - Swastika -

"xx" : "

"18" : " Le 18ème Degré apparut à l’apogée du Siècle des Lumières, au moment où les Philosophes avaient l’Ambition de faire reculer le Domaine de Dieu pour Lui Substituer une Image Rationnelle de l’Univers. Comme souvent, en pareilles circonstances, il se produisit un " effet de balancier " qui les poussa à passer d’un extrême à l’autre. Fort Opportunément, le Message contenu dans ce Degré opposait au Parti des Lumières l’étude des Doctrines Secrètes et des Sciences Sacrées. Ceux Qui s’en réclamaient recherchaient une Voie Spirituelle susceptible de Rétablir, par l’Initiation, une Autonomie Spirituelle. Chacun, pouvant alors trouver un Juste Equilibre entre Raison et Spiritualité, entre Exotérisme et Esotérisme. " - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" -  Document audio à télécharger : Claude GAGNE entretien en octobre 2015 à propos de René Guénon, humanisme, Philosophie des Lumières, etc... 12mn30s. - Disponible sur demande - Ndlr -

"xx" : "

"xx" : "

"xx" : "

"xx" : "

"32" : "Trente deux Qualités pour Atteindre la Libération" . - Bouddhisme. - (Le REAA comporte 33 Degrés ! Analogie ? - Ndlr -)

"Propriétés du Nombre 32 - Symbolisme  : Selon R. Allendy, "c'est la Différenciation Apparaissant dans le Monde organisé". Il ne serait pas la Génération Créatrice comme 23, qui est l'inverse de 32, mais plutôt le Plan, le Schéma, des diverses Formes de Créatures modelées par le Créateur. Il serait aussi la Libération Karmique Cherchée dans les Epreuves de la Loi naturelle, 8 x 4 = 32 : Représente l'Ensemble des Hommes sur la Terre. Nombre Inspirant à l'Homme la Vérité et Lui Apprenant Comment la Vivre. Symbole de Justice, selon les Pythagoriciens. - Général : Dans les Révélations faites par Jésus à Gemma, dans son livre "Parole d'Amour", Jésus Affirme que sur la Croix, Il avait 32 Os de fracturés. - Le Monde a été Créé par 32 Voies et elles Forment les 32 Sentiers Mystérieux de la Sagesse selon la Kabbale, Formé par les 22 Lettres de l'Alphabet Hébreu et les Dix Sephirot - au singulier : Sephira - de l'Arbre Séfirotique, Qui sont des Attributs du Nom Divin . Les 32 Chapitres de l'Apocalypse d'Abraham - 80-100 après J.C. - des écrits de la bibliothèque de Qumrân, dans lesquels sont racontés la Chute de l'Homme et l'Idolâtrie des descendants d'Abraham, la Fin des Temps et que les Nations Païennes seront bientôt punies, et enfin le Messie Qui viendra Rassembler son Peuple et passer ses Ennemis au Feu. C'est le Nombre de Lettres de l'Alphabet que Dieu aurait Enseignées à Adam. Certaines d'entre elles se seraient Perdues. On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé  - 32 - fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible." - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm -

"33" : " Alors Effectivement comme Souvent quand on ne Sait pas il faut se Taire et Savoir Ecouter... mon Joli Baiser sur la Façade de la Passion , fallait pas non plus sortir de saint Cyr, surtout quand le Sujet que Je Pensais Féminin à une belle Barbe. Et le Visage en Négatif de l'Autre Sujet. Négatif...Dualité : Deux Éléments Qui Font Un Tout , tient !! Et pourquoi pas Judas Représentation de l'Ego de Jésus ? Ta Verticale , lorsqu'il se Pend ? N'est il pas finalement au bout de sa Passion et Crucifixion au Trépas de son Ego ? Pourquoi le Carré magique et le Baiser de Judas ? Suite Inéluctable de Scénarios Qui le Mène Toujours à Trente Trois - 33 - ? Je sens que ce ne va être dans les bouquins ! - Commentaire sur les personnages de la Sagrada Familia de Barcelone - Flo\ HAR\ suite discussion aux Agapes avec Mat\ GAB\ Rem\ ALC\ -  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6015  - la pendaison de Judas fait allusion au film "La passion du Christ"  de Mel Gibson et à l'âne mort aux pieds de Judas pendu - Ndlr -"

" Le Cryptogramme inventé par Josep Maria Subirachs est un tableau avec de multiples combinaisons de Nombres qui ajoutent toujours à l'âge de Christ au moment de sa mort  33 ans. Il y a deux numéros répétés 10 et 14 ; S'ils sont ajoutés, la somme est de 48, la même valeur que l'addition des lettres de l'INRI (Jésus Nazarenus Rex Iudaerum) selon l'ordre numérique de l'alphabet latin. " - Photo fourni par JP Declosmenil 6017 -

 

"48" : 48  " Le Cryptogramme inventé par Josep Maria Subirachs est un tableau avec de multiples combinaisons de Nombres qui ajoutent toujours à l'âge de Christ au moment de sa mort. Il y a deux numéros répétés 10 et 14 ; S'ils sont ajoutés, la somme est de 48, la même valeur que l'addition des lettres de l'INRI (Jésus Nazarenus Rex Iudaerum) selon l'ordre numérique de l'alphabet latin. " - Photo fourni par JP Declosmenil 6017 -

 

 "50" : "Ethymologie : De Pentecoste ; du Grec, le Cinquantième Jour. - Chez les Juifs, Fête Qui se Célébrait le Cinquantième Jour après le Seize du Mois de Nisan, ou après le Second Jour de Pâques, et dans laquelle les Juifs Offraient à Dieu les Prémices de leurs Moissons, etc. - Chez les Chrétiens, Fête Qui se Célèbre Cinquante Jours ou, si l'on aime mieux, le Septième Dimanche après Pâques, en Mémoire de la Descente du Saint-Esprit sur les Apôtres. - Prêchez, Patrocinez jusqu'à la Pentecôte, MOL., Éc. des femmes, I, 1 -  "Et dès lors à Dix Jors (de l'Ascension) vint li Sainz-Esperit sor les Disciples, pourquoi nos gardons la Feste de la Pentecoste" - BRUN. LATINI, Trés. p. 145" - Dictionnaire le Littré - 1.0 -

"216" : " Pythagore pensait " que l'Âme est Immortelle ; ensuite, qu'elle passe dans d'autres espèces Animales ; en outre, qu'à des périodes déterminées ce qui a été Renaît, que Rien n'est absolument nouveau, qu'il faut Reconnaître la même Espèce à tous les Etres qui reçoivent la Vie. (...) À beaucoup de ceux qui l'abordaient il rappelait la vie antérieure que leur Âme avait jadis vécue avant d'être enchaînée à leur Corps actuel. Et lui-même, par des preuves irrécusables, démontrait qu'il Réincarnait Euphorbe, Fils de Panthoos." L'intervalle entre Incarnations serait 216 ans (6 au cube) la réduction donne 9 ! - Ndlr -. Et l'explication vient de la nature de l'Âme : il y a Transmigration de l'Âme parce que, par nature, elle est Immortelle et Mouvante, Pythagore ne fait pas intervenir la Justice Divine, une rétribution de l'Âme, puisque n'importe quelle Âme peut entrer dans n'importe quel Corps. " - Diogène LAËRCE, VIII, 5 -