Y

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z-& - Nombres -

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

Contacter le Webmaster

 

Accueil du site : Pourquoi ce site ?

 

Y - Yang - Yajur-Véda - Yakin - Yahvé - Ya'vrou hamaïm - Yehudi -Yeshoua - Yeux - Yeux de lumière - YHWH - Yin -Yin yang - Yoga - Yogi - Youd, Hé, Shine, Vav, Hé -

 

y : "...la Lettre "G", initiale de Gehovah, Qui est la Parole Expirante. [...] Gehovah, Ecrit également Jehovah, est l'Ancienne Ecriture phonétique de Yahvé (Yod, Hé, Vav, Hé). Le Iod Initial a été traduit indifféremment au cours des Siècles par les Lettres (I), (J), (G), (Y). Yod est l'Un des Noms de Dieu, Unité du Principe Créateur, selon le Kabbale."  - Rit. 15°/18° - 2014- p.49 - REAA -

Yang : "actif, Positif, Masculin, Lumière. Yin : passif, Négatif, Féminin, Ombre. Ces Deux Principes ne sont Pas Opposés, mais complémentaires. La Médecine chinoise Est basée sur l’Idée de déséquilibre d’Un de Ceux Deux Principes. Yang procède de la Nature du Ciel, Et Yin procède de la Nature de la Terre. L’aspect Yang Correspond à Ce qu’Il y a de Spirituel Et d’Essentiel Et l’Esprit Est identifié Avec la Lumière dans Toutes les Traditions. L’aspect Yin Est identifié à la Substance, à l’inintelligibilité inhérente à son indistinction ou à son état de Pure Potentialité. Avec le Langage aristotélicien Et scolastique, Yang Est Tout Ce Qui Est "en Acte”, pendant que Yin Est Tout Ce Qui Est "en Puissance”. Le Ciel Est entièrement Yang Et la Terre Est entièrement Yin, Ce Qui revient à dire que l’Essence Est Acte Pur Et que la Substance Est Puissance Pure. Dans Toute Chose manifestée, Yang ou Yin ne sont Jamais Purs. Il y a, selon Une formule Maçonnique, de la Lumière dans les Ténèbres (du Yang dans le Yin) Et des Ténèbres dans la Lumière (du Yin dans le Yang). Si l’on considère spécialement le Yang Et le Yin Sous leur aspect d’Éléments Masculin Et Féminin, on Pourra dire que, en Raison de cette Participation, Tout Être Est «androgyne» en Un certain Sens Et dans Une certaine Mesure, Et qu’Il l’Est d’ailleurs d’autant plus complètement que ces Deux Éléments sont plus équilibrés en Lui ; le Caractère Masculin ou Féminin d’Un Être Individuel (Il faudrait, plus rigoureusement, dire principalement Masculin ou Féminin) Peut Être donc considéré comme résultant de la prédominance de l’Un ou de l’Autre.” (p. 41) La Terre Apparaît par sa Face dorsale Et le Ciel par sa Face ventrale, c’Est Pourquoi le Yin Est "à l’Extérieur" Et le Yang Est "à l’Intérieur". Autrement dit, les Influences Terrestres, Qui sont Yin, sont Seules sensibles, Et les Influences Célestes, Qui sont Yang, échappent aux Sens Et ne Peuvent Être saisies que par les Facultés Intellectuelles. Le Yin Est avant le Yang dans Une énumération, Tout comme les Trois gunas Hindoues sont tamas, rajas, sattwa, donc allant de l’obscurité à la Lumière. Yang Correspond au Trait plein. Yin – au Trait brisé. Le Trait plein Et le Trait brisé sont des Éléments des trigrammes Et des hexagrammes du Yi-king. Le Symbole Yin-Yang Représente le Cercle de la Destinée Individuelle (p. 43). Il Est équivalent de l’Androgyne primordial. Il Est aussi l’Œuf du Monde Qui, après la séparation, Est le Ciel Et la Terre. Il Est commode (mais Pas totalement Vrai) de Donner a Tao le Nom de Grande Unité." Voir Clef - Yachin

Yantra : " Le Mandala ou Yantra de l’Élément Prithvî est un Carré, Correspondant comme Figure plane au Cube, dont la Forme Symbolise les Idées de « Fondement » et de « Stabilité » ; on pourrait dire, dans le Langage de la Tradition Islamique, qu’on a Ici la Correspondance dans la « Pierre Noire », équivalente au Linga Hindou, et aussi à l’Omphalos qui est, comme nous l’avons exposé ailleurs, un des Symboles du « Centre du Monde »." - René GUENON - Etudes sur l'Hindouisme – Kundalini-Yoga - "  - Analogie avec les Cubes « Tefilin » du Judaïsme  - Ndlr - Voir Bétyle - Besil - SwastikaSalvé Régina - Schalom - Cérémonie du Thé, Dissoudre, Alchimie 

Yajur-Véda : - " Les Védas sont les Ecritures Sacrées de l'Hindouisme, littéralement "Le Savoir (Sacré) " ; il y a quatre Védas le Rig-Véda, Yajur-Véda, Sâma-Véda et Atharva-Véda." Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire -

Yakin : Colonne de Droite à l’entrée du temple de Salomon, de couleur Blanche. - Voir BOAZ - Ndlr -. Chez les Soufis “ Certitude ”. Langue des oiseaux « Y’a qu’Un » - Le pilier de la Miséricorde, placé à Droite, est appelé Yachin. Il comporte les Sephiroth porteuses de semence, de l'aspect masculin, positif de la création, à savoir Hokmah, Chesed et Netzah. Il est associé au Yang asiatique, à tout ce qui insuffle la vie et pousse à son développement. Marqué de la lettre hébraïque Yod (la première du mot Yachin), il est souvent représenté comme une Colonne de couleur Blanche. On l'appelle aussi parfois pilier de la Force, par opposition à la Forme, en tant que Force créative. - Jakin exprime la solidité, la stabilité (Stable ~ Etable) ; elle signifie que l'initié a dépassé le stade des fluctuations humaines (du E)  et atteint l'état de l'Être (au S) se tenant dans l'éternel Présent. - Symbolisme des Colonnes du Temple du Roi Salomon  http://rosamystica.oldiblog.com/?page=articles&rub=415789 - (Si lien non actif,  demander envoi par mail - Ndlr - ) - La Prière Active du Pilier de l'Action et de la Miséricorde - J-L\ TAU " La souffrance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ -  Jakin

Yahvé :"...la Lettre "G", initiale de Gehovah, Qui est la Parole Expirante. [...] Gehovah, Ecrit également Jehovah, est l'Ancienne Ecriture phonétique de Yahvé (Yod, Hé, Vav, Hé). Le Iod Initial a été traduit indifféremment au cours des Siècles par les Lettres (I), (J), (G), (Y). Yod est l'Un des Noms de Dieu, Unité du Principe Créateur, selon le Kabbale."  - Rit. 15°/18° - 2014- p.49 - REAA - "Nabuchodonosor Est le Serviteur de Yahvé, et nul n’Est captif des Babyloniens, mais de l’Erreur et de l’Ignorance. C’Est le thème de la Chute. Captifs, Nous ne Cherchons pas la Liberté, mais la Tradition." - Pie\ ALF\  CR+ "En quoi le retour à Jérusalem..." SC\ 702 Val\ Mon\ 6015 -

Ya'vrou hamaïm : "... le Premier Exil Correspond à l'Ouvre  (Œuvre) au Noir (Egypte = Terre Noire) le Second Exil de Babylone à l'Œuvre au Blanc, [...] et ce faisant le Maçon Libre Pourra Prétendre aborder l'Œuvre au Rouge) Ya'vrou hamaïm : Ils ont franchi les eaux (les os...)."  - Fré\ SOU\ CR+ - "Comment évolue..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6015 -

Yehudi : Juif - Yehudi en hébreu - veut dire " une Louange à Dieu ". Gentil - Goy en hébreu - veut tout simplement dire " Nation ". - David BRICKNER, directeur international de Juifs pour Jésus "LA PHILO-GENTILITE" -

Yeshoua : ...mais il y a aussi ce Souffle infini du Vivant, Yeshoua : Yesh : Inspire + Shoua : Expire - M\ Sec\ synthèse travaux de l'année "Devoir, Vérité, Parole Perdue" P14 Ori\ Mon\ 6012 - Dans certaines régions du monde - Catalogne, par exemple... - lorsque quelqu'un éternue, on dit encore : "Jésus" ... cela c'est perdu en France ! - Ndlr - Yeshoua , Iesous veut dire « Dieu sauve » - Jean-Yves Leloup - "Evangile de Jean" - p37 - Voir Ressuscité -  Le corps physique est la Croix. Jésus, le fils de l’homme, est l’ego ou l’idée “ je suis le corps ”. La crucifixion de l’Ego  entraîne sa résurrection sous forme du Soi glorieux – le Christ -  le fils de Dieu. Rappelez-vous l’enseignement du Christ. “ Celui qui perdra sa vie à cause de moi, la sauvera ” Luc, IX, 24. (P.340) - RAMANA Maharshi L’Enseignement de… - Albin Michel Spiritualités Vivantes N° 58 p.340. - Jésus à ses disciples : “ Allez voir ailleurs si j’y suis ! ”  Ils y allèrent ; Effectivement, il y était ! - Pierre DAC - "Cet Amour que Jean le Baptiste Prêchait au bord du Jourdain, que Jeshoua Prêchera sur les Routes, les Montagnes Et à Jérusalem : la Présence Divine Est en chaque Etre Humain. Que l’on l’Appelle Adonaï, Dieu, Al Ouahid, l’Un, peu importe, cette petite Etincelle Qui Est en Chacun de Nous Est l’Essence Même de la Dignité Humaine."   - Louis TREBUCHET 2003 - LA CHEVALERIE DE L’ESPRIT - http://www.louistrebuchet.fr/planches/chevalerie-de-l27esprit.pdf

Yeux :  ...Christian Rose-Croix reçoit une invitation d'une Vierge ailée, "vêtue d'une robe bleue parsemée délicatement d'étoiles d'or tel le ciel" et qui avait des ailes grandes et belles couvertes d'Yeux - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - "Saint Empire"  P.119 - 6011 " Voir les ailes couvertes d'Yeux de l'aigle bicéphale mythique  - Ndlr - tenant dans sa main une trompette en or... Prenant son essor elle sonna de la trompette ce qui ébranla la montagne entière au point que C.R.C. n'entendit pas sa propre voix pendant un quart d'heure. Il s'agit de la Vierge "Alchimia" qui lui transmet une invitation aux Noces royales, l'informant que s'il ne s'y est pas préparé, que s'il est trouvé trop léger, les "Noces" lui causeront dommage. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Noces_Chymiques_de_Christian_Rosenkreutz "...Et si ta Main t'entraîne au Péché, coupe-la. Il vaut mieux entrer Manchot dans la Vie Eternelle que d'être jeté avec tes Deux Mains dans la Géhenne, où le Feu ne s'éteint pas. Si ton Pied t'entraîne au Péché, coupe-le. Il vaut mieux entrer Estropié dans la Vie Eternelle que d'être jeté avec tes Deux Pieds dans la Géhenne. Si ton Œil t'entraîne au Péché, arrache-le. Il vaut mieux entrer Borgne dans le Royaume de Dieu que d'être jeté avec tes Deux Yeux dans la Géhenne, où le ver ne meurt pas et où le Feu ne s'éteint pas..." - Mc 9, 41-43.45.47-50 - "...Cela dit, il Cracha sur le Sol et, avec la Salive, il fit de la Boue qu'il appliqua sur les Yeux de l'Aveugle, et il lui dit : « Va te Laver à la piscine de Siloé »" (ce nom Signifie : Envoyé). -  L'aveugle-né  - Jn 9, 1-41 [Lecture brève : 9, 1.6-9.13-17.34-38] -  "Enfin nous retrouvons une autre utilisation du Bandeau sur Thémis, Déesse de la Justice, de la Loi et de l’Equité, qui assiste Zeus dans l’Olympe. Thémis est actuellement représentée sur nos palais de Justice sous la forme d’une Femme qui tient d’une main une Balance, un Glaive, et un Bandeau sur les Yeux. Fine couche de lin recouvrant les  Yeux de Thémis, le Bandeau est clairement une représentation de l'Impartialité. La Justice se Doit d'être rendue Objectivement, sans Faveur ni parti pris, indépendamment de la Puissance ou de la Faiblesse des accusés. La Cécité est alors la meilleure façon de garantir cette Impartialité." -"La Lumière et le Bandeau" -  Ser\ GUI\ -Ori Béz RL n° 813 - « Les Frères Libres » - 2014 - Dans un Rite pratiqué par les Rose-Croix du XVIIIème Siècle, le postulant, après avoir Subi de nombreuses et pénibles Epreuves, apprenait qu'il allait Être mis en Présence de la Vérité Suprême, que le Mystère des Mystères, enfin allait Lui Être Révélé. On le Conduisait devant un Voile Noir, et on l'adjurait : - Regarde, regarde de tous tes Yeux ! Tu n'auras pas trop de tout le reste de ton séjour Terrestre pour Elucider, dans sa Plénitude, Ce Qui va t'Être montré. C'est l'Alpha et l'Oméga de Tout ce Qui fut, est et sera. Alors le Voile était brusquement écarté : il Masquait un Miroir où le nouvel Elu apercevait sa propre Image. Ainsi Découvrait-Il, d'une façon saisissante, la « Clef » de Toute Connaissance, le Maître Mot de l'Esotérisme : sa propre Personnalité. Nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes, à Nous-mêmes, notre propre Mystère et la Clef du Mystère Universel. - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf  "...Puis, les Yeux levés au Ciel, Il soupira et Lui dit : « Effata ! », c’est- à- dire : « Ouvre- toi ! » Ses Oreilles s’Ouvrirent ; sa Langue se Délia, et Il Parlait correctement."-  « Il fait entendre les sourds et parler les muets » - Mc 7, 31-37 - "La Septième Image des Deux Corps Toujours Soudés et de la Pluie de Rosée montre la Purification, l'Œuvre au blanc, l'Albédo. Avec la Mort de l'Ego, l'Ombre s'Eclaire et dote le Couple d'une Connaissance Autre qu'Intellectuelle  : le Sentiment. Les Yeux du Cœur commencent à Voir : le Sourire est sur les Visages. (On peut Rêver alors d'une Souris, et la Langue des oiseaux Incite à Sourire ...) C'est un présage de Naissance au Discernement Objectif. C'est la Lumière Apparaissant après les Ténèbres (Rêve d'Aurore ou de Lever de Lune qui indique la Perception accrue de la Luminosité de l'Inconscient)." - http://www.cgjung.net/alchimie/1993/avril.ht - "Aures habent et non audirent " (ils auront des Oreilles mais n'Entendrons point) dit l'Ecclésiaste ; ce à quoi il convient d'ajouter: "Oculus habens et non vidèrent" (ils auront des Yeux mais ne Verront point) compte tenu de l'Espace pris par l'Image au Détriment de la Parole dans la Communication. - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "Tefilin : Petits Cubes de cuir Noir attachés avec des lanières, utilisés pour la Prière chez les Juifs. Le mot Tefilin dérive du mot Tefila, la Prière, Les Tefilin marchent par paire : l’un pour le Bras, le Tefilin "Chel Yad", et l’autre pour le Front, le Tefilin "Chel Roch". La Source Biblique du Commandement des Tefilin se Trouve dans un Passage très célèbre que les Juifs récitent deux fois par Jour : le "Shéma Israël". On y lit : "Tu les attacheras (ces Paroles) comme Symbole, sur ton Bras, et les porteras comme un Bandeau entre tes Yeux"  (Deutéronome 6, 8 ) - http://www.akadem.org/medias/documents/tefillin-VERBATIM.pdf - "L'As de denier, le Borgne, ou Apollon. Ce Nom de Borgne, donné à Apollon ou au Soleil comme n'ayant qu'Un Œil, est une épithète prise dans la Nature & Qui Nous fournira une Preuve à ajouter à plusieurs Autres, que le fameux Personnage de l'Edda Qui a perdu Un de ses Yeux à une Célèbre Fontaine Allégoriquee, n'est Autre que le Soleil, le Borgne ou l'Œil Unique par Excellence."   Court de Gébelin, Antoine: Monde primitif, -  analysé et comparé avec le monde moderne - vol. 8, tom. 1, Paris 1781 - Application de ce Jeu à la Divination. - " « Le Seul Véritable Voyage, ce ne serait pas d’aller vers de Nouveaux Paysages, mais d’avoir d’Autres Yeux »." Marcel Proust  "La Prisonnière" cité par - Pie\ ALF\  CR+ "En quoi le retour à Jérusalem..." SC\ 702 Val\ Mon\ 6015 -

" Il Est intéressant de noter que dans Toutes ces Cultures, on retrouve associé à cette Symbolique de la Membrane/Coiffe, Une Quantité Importante de Héros Boiteux, soit par Blessure (Ulysse, Blessé à la Cuisse par Un Sanglier, Héphaïstos, Jeté de l’Olympe par Zeus) soit par Perte d'Une Chaussure ou d’Une Sandale, (Jason Qui se présente à son oncle usurpateur avec Une Seule Sandale ; Persée Qui reçoit l’Une des Sandales d’Hermès avant de Combattre Gorgo.), Tous Héros passés par le Monde des Morts, Et donc Initiés. L’Archétype en sera Œdipe « Pieds Transpercés ». Œdipe Qui après Une Enfance Solitaire, Rencontrera le Sphinx, Figure de Mort, Et Qui après s’Être Crevé les Yeux Deviendra Un Voyant. Or Nous Retrouvons Une Claudication Symbolique dans l’Initiation Maçonnique lorsque le Profane, Un Pied Déchaussé ou en Pantoufle, entame les Trois Voyages. " - "Pourquoi le Maî\ Maç\ doit-il Porter un Chapeau ?" - http://www.ledifice.net/7524-1.html - Voir aussi http://www.dictionnairedessymboles.fr/article-le-symbolisme-du-boiteux-55789368.html -

"...Il fallait Etre Attentif au Changement, Attentif avec ses Sept Yeux" - J.R. Dos Santos "La formule de Dieu" - Pocket 15482 - Page 482 - imprim.12/2015 - Voir Bétyle - Qa'aba - Besil - SwastikaSalvé Régina - Schalom - Cérémonie du Thé, Dissoudre - Alchimie  - Bonnet - œil de la nuque

Yeux de lumière : Tout Franc Maçon par sa quête de la Parole Perdue cherche la Vérité première. Il faut lui souhaiter, par son Travail et avec le temps, qu’il atteigne un jour ce que certains appellent le Soleil de minuit, Astre Spirituel qui ne peut être Vue que par des Yeux de lumière… Comme dans l’Apocalypse de Jean, Elévé au Zénith, ce Soleil ne se lèvera plus ni ne se couchera, il se tiendra au Centre. Symbolisant la Renaissance au moment où l’Obscurité semble vaincre à Minuit, le Soleil renaîtra. - And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 -

Yin :  "Yin : passif, Négatif, Féminin, ombre. Yang : actif, Positif, Masculin, Lumière. Ces Deux Principes ne sont Pas Opposés, mais complémentaires. La médecine chinoise Est basée sur l’idée de déséquilibre d’Un de Ceux Deux Principes. Yang procède de la nature du Ciel, Et Yin procède de la nature de la Terre. L’aspect Yang Correspond à Ce qu’Il y a de Spirituel Et d’Essentiel Et l’Esprit Est identifié avec la Lumière dans Toutes les Traditions. L’aspect Yin Est identifié à la substance, à l’inintelligibilité inhérente à son indistinction ou à son état de pure potentialité. Avec le langage aristotélicien Et scolastique, Yang Est Tout Ce Qui Est "en acte”, pendant que Yin Est Tout Ce Qui Est "en puissance”. Le Ciel Est entièrement Yang Et la Terre Est entièrement Yin, Ce Qui revient à dire que l’Essence Est acte pur Et que la Substance Est puissance pure. Dans Toute Chose manifestée, Yang ou Yin ne sont Jamais purs. Il y a, selon Une formule maçonnique, de la Lumière dans les Ténèbres (du Yang dans le Yin) Et des Ténèbres dans la Lumière (du Yin dans le Yang). Si l’on considère spécialement le Yang Et le Yin sous leur aspect d’éléments Masculin Et Féminin, on Pourra dire que, en Raison de cette participation, Tout Être Est «androgyne» en Un certain Sens Et dans Une certaine Mesure, Et qu’Il l’Est d’ailleurs d’autant plus complètement que ces Deux éléments sont plus équilibrés en Lui ; le Caractère Masculin ou Féminin d’Un Être Individuel (Il faudrait, plus rigoureusement, dire principalement Masculin ou Féminin) Peut Être donc considéré comme résultant de la prédominance de l’Un ou de l’Autre.” (p. 41) La Terre apparaît par sa face dorsale Et le Ciel par sa face ventrale, c’Est pourquoi le Yin Est "à l’Extérieur" Et le Yang Est "à l’Intérieur". Autrement dit, les influences Terrestres, Qui sont Yin, sont Seules sensibles, Et les influences Célestes, Qui sont Yang, échappent aux Sens Et ne peuvent Être saisies que par les facultés Intellectuelles. Le Yin Est avant le Yang dans Une énumération, Tout comme les Trois gunas hindoues sont tamas, rajas, sattwa, donc allant de l’obscurité à la Lumière. Yang Correspond au Trait plein. Yin – au Trait brisé. Le Trait plein Et le Trait brisé sont des éléments des trigrammes Et des hexagrammes du Yi-king. Le Symbole Yin-Yang Représente le cercle de la Destinée Individuelle (p. 43). Il Est équivalent de l’Androgyne primordial. Il Est aussi l’Œuf du Monde Qui, après la séparation, Est le Ciel Et la Terre. Il Est commode (mais Pas totalement vrai) de Donner a Tao le nom de Grande Unité." Voir Clef - Yachin

Yin yang, n’est en définitive rien d’autre que le pouvoir même de commander à la vie et à la mort.” Voir Clef. - Yachin

YHWH : Adonaï (Hébreu), Kurios (Grec),  Seigneur (Français) - YHWH – ego sum (latin) ego eimi (grec) Je Suis,  Il est, « Est ». - Jean-Yves LELOUP - "Evangile de Jean" p37 & Richard Khaitzine "la langue des oiseaux" p.50. - A lire ce mot  en homophonie,  Surprise ! Voir Ivanhoé. - Je te rappelle également que dans la Bible il n’est nulle part question de Dieu, mais davantage de YHWH, d’Adonaï, de Shaddaï, d’Eyeh asher Eyeh, d’Elohim, de Shabbaot, chacun de ces noms étant une tentative pour mettre un mot sur une expérience. L’expérience de l’Inconnu, du Silence ineffable au cœur de tout ce qui vit et respire (YHWH) ; l’expérience d’un Sens qui nous oriente, nous structure et nous conduit (Adonaï) ; l’expérience du monde comme manifestation d’une Force et d’une Énergie incommensurable (Elohim) ; l’expérience d’une Présence qui nous enveloppe, nous soutient, presque d’une « Mère » qui nous porte (Shaddaï)  ; l’expérience d’un Ordre, d’une Harmonie qui structurent les différents plans de l’être ou les différents « niveaux de réalité » pour parler comme les physiciens d’aujourd’hui (Shabbaot)...... - Jean Yves LELOUP  - "Lettres à un ami athée." - Voici ce que disait le prophète Amos au VIIIe siècle avant notre ère : « Il ne fait rien, le seigneur YHWH, il ne fait aucune chose sans qu’il révèle (galah) son secret (sôdô) à ses serviteurs les prophètes » - Amos - 3,7 - Jean-Yves LELOUP - "Sectes, églises et religions" -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=94  - "...la Lettre "G", initiale de Gehovah, Qui est la Parole Expirante. [...] Gehovah, Ecrit également Jehovah, est l'Ancienne Ecriture phonétique de Yahvé (Yod, Hé, Vav, Hé). Le Iod Initial a été traduit indifféremment au cours des Siècles par les Lettres (I), (J), (G), (Y). Yod est l'Un des Noms de Dieu, Unité du Principe Créateur, selon le Kabbale."  - Rit. 15°/18° - 2014- p.49 - REAA -

Yi-king :   Yang correspond au trait plein. Yin – au trait brisé. Le trait plein et le trait brisé sont des éléments des trigrammes et des Hexagrammes du Yi-king. Le symbole Yin-Yang représente le „Cercle de la Destinée Individuelle” (p. 43). Il est équivalent de l’Androgyne primordial. Il est aussi l’Œuf du Monde qui, après la séparation, est le Ciel et la Terre. Il est commode (mais pas totalement vrai) de donner a Tao le nom de Grande Unité. Voir Clef. - Yachin - Voie

Yoga : Union. - René GUENON, "L'homme et son devenir selon le Védanta p.41"-  Voie - Tao

Yogi : Le terme Enstase est de Mircea Eliade. Il désigne « l’expérience de Mystique naturelle », qui s’oppose à celui d’Extase, expérience de Mystique surnaturelle. Jean Varenne, indianiste français, professeur à l’Université d’Aix, a commenté la pertinence de ce mot de la façon suivante : « Ce néologisme a l’avantage de faire violemment contraste avec la traduction tout à fait erronée de Samadhi par « Extase » qui a parfois été proposée. Le Yogi en état de Samadhi ne « sort » pas de lui-même, il n’est pas « Ravi » comme le sont les Mystiques ; tout au contraire il rentre complètement en lui-même, il s’immobilise totalement par Extinction progressive de tout ce qui cause le Mouvement : Instincts, activité corporelle et Mentale, Intelligence même. Dans le Samadhi parfait il y a Extinction définitive de la Personnalité » - Jean VARENNE traduction de « Upanishads du Yoga » éd. GALLIMARD/Unesco,1971 -Seule subsiste en amont de la Conscience, une sensation « Impersonnelle » de l’Acte d’Exister.- Joseph-Marie VERLINDE « L’Expérience interdite » -

« On peut envisager Trois Grades Initiatiques, dont Chacun pourrait d’ailleurs se subdiviser en une Multiplicité Indéfinie de Stades ou de Degrés spéciaux :

1° le Brahmachârin, c’est à-dire l’Etudiant Qui Aspire à l’Initiation ou Seconde Naissance ;

2° le Dwija (deux fois ), Qui a reçu cette Initiation, par laquelle se Confère le Caractère d’Ârya ;

3° le Yogi, Qui, considéré dans cet Etat, est, comme nous l’avons dit, Jivanmukta (Délivré dans la Vie).

- Le Yogi peut, d’ailleurs, accomplir différentes Fonctions :

- Le Pandit est Celui Qui Enseigne, et alors il a plus particulièrement le Caractère de Guru (Maître Spirituel) par rapport au Brahmachârin qui est son Chéla (Disciple régulier) ;

- Le Muni est le Solitaire, non au sens vulgaire et Matériel du Mot, mais Celui Qui, Concentré en Soi-même, Réalise dans la Plénitude de son Être la Solitude Parfaite, Qui ne laisse Subsister en l’Unité Suprême aucune Distinction de l’ Extérieur et de l’Intérieur, ni aucune Diversité Extra-Principielle quelconque : c’est le dernier des Quatre Bonheurs désignés par la Tradition extrême-Orientale » - "La constitution de l’être humain et son évolution posthume selon le Védânta", publié dans La Gnose en 1911 et signé Tau Palingénius - René Guenon tout guenon V2 page 2148 -

Voir - Monachos -

Youd, Hé, Shine, Vav, Hé : qui devient Iéshouah (Jésus). Le Verbe s'étant fait chair, et par le feu de l'Amour Divin, il scelle la Nouvelle Alliance pour les hommes. Or, ta question concerne un passage du Deutéronome où la formule: "hé Héhiéh" est employée et qui signifie "Je suis Qui je suis..." Dans cette formule qui a un double sens, il est question du Je, (moi profond, essence divine), du Qui (Dieu), et du je (Être en devenir). Cette thématique nous invite à l'Extinction dans le Qui. Si je fusionne avec mon Seigneur, alors je suis. Quiconque se connaît vraiment connaît son Seigneur. C'est le rencontre, authentique, alchimique, fusionnelle avec Lui. Les deux "je", l'individuel et le divin ne faisant plus qu'un. La formule soufie: "Lah Illahah Ill Allah" (Il n'y a de Dieu que Dieu) illustre à merveille cela. C'est lorsque Dieu "n'est pas plus éloigné de toi que ta veine jugulaire" que tu peux dire Hé Héhiéh. El Allaj, est mort au XIV ème siècle pour avoir osé dire: "Je suis Dieu" dans les rues de Bagdad. Il ne blasphémait pas, il avait juste réalisé la fusion transcendante. G\ BOU\. Voir aussi « Beth-luis-nion ».  - "...la Lettre "G", initiale de Gehovah, Qui est la Parole Expirante. [...] Gehovah, Ecrit également Jehovah, est l'Ancienne Ecriture phonétique de Yahvé (Yod, Hé, Vav, Hé). Le Iod Initial a été traduit indifféremment au cours des Siècles par les Lettres (I), (J), (G), (Y). Yod est l'Un des Noms de Dieu, Unité du Principe Créateur, selon le Kabbale."  - Rit. 15°/18° - 2014- p.49 - REAA - Voir Kei + Ki + Tétragramme Sacré. Voir Ivanhoé - Triple